“Priver un individu de ses droits fondamentaux, c’est d’abord le priver de la capacité du politique.” Hannah Arendtquet

Accueil > Archives > National > Culture > FAENZA SALON DE MUSIQUE BAROQUE A LA CARTE

Avignon 2010

FAENZA SALON DE MUSIQUE BAROQUE A LA CARTE

jeudi 5 août 2010 , 568 : visites , par Jean Lefevre

Inviter des musiciens à « la Caserne » au lieu de comédiens était un défi osé pour l’ORCCA. Les artistes conviés à la «  Caserne » avaient cependant plus d’un tour dans leurs cordes. Ils jouaient sur des instruments anciens, récitaient des poèmes de l’époque baroque et menaient à deux un petit jeu théâtral. La virtuosité sur le théorbe est au rendez-vous avec Marco Horvat, un théorbiste de haut niveau qui se joue des difficultés sur cet instrument à deux manches et 12 cordes. C’est une sorte d’archiluth (sans doute pour archiducs) très utilisé au XVIe siècle. Non seulement il en joue avec charme et délicatesse, mais de plus il chante et se fait accompagner par un comparse, Bruno Helstroffer, aussi féru que lui et même plus rapide dans les traits de prestige sur un instrument d’époque plus petit.

Ce concert un peu particulier a été mis en scène par Damien Bigourdan autour d’un jeu italien de tarots. Les spectateurs ne font en sorte, lorsqu’on les invite à tirer une carte, qu’à modifier l’ordre des séquences. Ça n’est pas d’un gauchisme consommé.

On aurait aimé une petite explication sur la nature et l’histoire des instruments. J’aurais souhaité, quant à moi, moins de connivence entre la musique et les textes, plus de distanciation, afin qu’on ne reste pas dans un salon précieux. Certes on a entendu quelques poèmes scabreux, sans grande audace, somme toute, assez conventionnels. J’aurais utilisé cette musique ancienne comme contre-chant à des poèmes modernes puisés par ex. dans Machado, LLorca, Aragon (le fou d’Elsa qui se passe en Andalousie au XVe siècle). Le caractère théâtral eut été renforcé par ces messages forts qui interpellent notre siècle et notre société.

Ce salon de musique donné par la Cie Faenza est programmé à l’espace Gérard Philipe, début 2011.

Jean Lefèvre

P.-S.

La Dépêche de l’Aube N1089

Répondre à cet article

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|