Le respect pour la dignité humaine ne se mérite pas, il est une donnée préalable."

Tzvetan Todorov Linguiste

Accueil > Archives > Aube > Tout le département > Conseil général du 9 juillet 2010 Ph. ADNOT RENTRE DANS LE RANG

Conseil général du 9 juillet 2010

Conseil général du 9 juillet 2010 Ph. ADNOT RENTRE DANS LE RANG

mercredi 7 juillet 2010 , 666 : visites , par LDA

« Rigueur gouvernementale avec le gel de la dépense publique et la suppression de 100 000 postes supplémentaires de fonctionnaires entre 2011 et 2013.

Rigueur départementale avec le plan de sauvegarde que vous nous présentez aujourd’hui, et dont l’objectif est de réduire de 10 millions d’€ les dépenses de fonctionnement ».

C’est en ces termes que le conseiller général du PCF, Joé Triché à fait le lien « direct et patent » entre les choix gouvernementaux et ceux que le président du conseil général s’apprête à mettre en oeuvre. Dans l’édito du dernier Aube Nouvelle, Philippe Adnot indique, ne pas être « choqué » par le blocage des dotations aux collectivités locales en précisant que « le Conseil général de l’Aube est prêt à apporter son soutien à l’effort collectif ».

Philippe Adnot est donc rentré dans le rang : telle est la conclusion que Joé Triché à voulu mettre en avant lors de la session du conseil général, indiquant au passage que : « ce n’était évidemment pas une surprise » pour lui.

QUADRUPLE PEINE

Et le conseiller général d’enfoncer le clou : « Décidément, les familles, les communes et la vie associative sont attaquées de toutes part. Avec ces différents plans d’austérité, le gouvernement et vous-même avec votre majorité départementale décidez en fait de leur faire payer les effets néfastes d’une crise, celle du système capitaliste, alors qu’elles n’en sont en rien responsables  !

Notre peuple, même s’il ne les mesure pas encore complètement, va subir de plein fouet les choix politiques du dernier sommet du G20 à Toronto, où les chefs d’états, dont M. Sarkozy, viennent de décider de ne pas taxer les capitaux, mais au contraire d’imposer des politiques de rigueur à leurs peuples. L’augmentation des produits de première nécessité, comme le gaz, les salaires bloqués pour les fonctionnaires comme pour les salariés du privé, les collectivités sommées de prendre leur part du déficit national, le projet de réforme des retraites dont seuls les salariés vont payer la dureté de cette politique qui se met en place et que vous avez décidé d’accompagner, d’alourdir avec vos propres mesures d’austérité.

A chaque échelon sa rigueur et de la sorte notre peuple va subir double, triple voire quadruple peine ( ..) Le plan de rigueur du gouvernement, tout comme celui que vous nous demandez d’approuver aujourd’hui, participe de la même logique : imposer une cure d’austérité aux ménages, aux communes et à la vie associative » Cette cure d’austérité est justifiée par le gouvernement par l’ampleur du déficit public qui atteint aujourd’hui 150 milliards d’€.

Si l’on cumule niches fiscales, suppression de la TP, baisse de la TVA dans la restauration, bouclier fiscal et autres dispositifs de cadeaux, ce sont 150 milliards d’€ de recettes qui manquent dans le budget de l’état, soit cinq fois le fameux « trou » de la Sécu ou justement l’équivalent du déficit budgétaire national. Bien évidemment, la droite aux affaires se garde bien d’éviter tout débat public sur la nature de ce déficit ! « votre plan d’austérité, baptisé pour la circonstance ‘ plan de sauvegarde’ aura de lourde conséquences, tant en interne pour les personnels, qu’en externe pour les familles auboises, les communes et la vie associative » Joé Triché a caractérisé le plan proposé par le président du conseil général ainsi : citoyens, communes, associations, à vos poches

P.-S.

La Dépêche de l’Aube N1085

Répondre à cet article

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|