Vous êtes communiste et pourtant vous utilisez Facebook ?
- Vous êtes bien éditorialiste au Figaro et pourtant vous vous soignez grâce à la Sécu.” Ian Brossat répondant à un journaliste du Figaro

Accueil > Archives > National > Economie – Social > 750 MILLIARDS POUR SOUTENIR LA FINANCE EUROPÉENNE . Lors du sommet social, (...)

750 MILLIARDS POUR SOUTENIR LA FINANCE EUROPÉENNE . Lors du sommet social, Sarkozy annonce la suppression d’aides aux familles

jeudi 13 mai 2010 , 386 : visites , par LDA

L’Europe a encore trouvé 750 milliards pour stabiliser la zone euro. Certes, la création de ce fonds d’entraide et de solidarité, en contournant les mauvais traité de Maastricht et de Lisbonne, est un tournant dans la construction européenne.

Mais pour quel usage ?

Sarkozy et Merkel le justifie par leur volonté « de redonner confiance aux marchés » ! Concrètement, les 110 milliards prêtés à la Grèce serviront à honorer les intérêts des financiers qui ont spéculé contre ce pays. C’est le peuple grec qui paiera l’addition avec la baisse prévue des salaires, les privatisations, le recul de l’âge du départ à la retraite... En France, pour protéger ces mêmes requins, le gouvernement de Sarkozy veut faire payer l’allongement de la durée de la vie aux françaises et aux français, en les faisant travailler plus longtemps et, de fait, en réduisant les pensions. Déjà lors du sommet social, le président de la République a annoncé que le « le redressement des finances publiques passe par l’arrêt des mesures exceptionnelles de soutien au pouvoir d’achat des ménages » C’est assez ! Le Parti communiste présentera mercredi 19 mai son plan d’urgence pour les peuples européens contre la finance. Il appelle toutes les forces politiques de gauche à se mobiliser pour une politique, en France et en Europe, de progrès et de justice contre les diktats de la finance.

Les mêmes recettes libérales !

Après la crise des subprimes, on a tout entendu pour justifier les milliards qui ont servi à « sauver  » les banques. « Moralisation du capitalisme », « taxation des stock-option », « réglementation de la finance »... et rien n’a changé !

Après s’être attaqués aux intérêts des particuliers, les spéculateurs visent les Etats. Aujourd’hui la Grèce, demain quel autre pays ? Réponse de l’Europe 110 milliards dont 30 du FMI pour que la Grèce continue d’honorer les intérêts des banques. Et l’Europe mobilise 750 milliards pour que la finance continue à se gaver. Ça recommence ! Ce n’est pas avec toujours les mêmes vieilles recettes libérales que l’on fera du neuf. Les peuples vaches à lait des financiers ?

Qui paye les banques et les actionnaires ? Le peuple grec avec la plan d’austérité qu’on veut lui imposer. Le peuple français avec les reculs sociaux dont le plan retraite de la droite fait partie. Idem pour les autres peuples européens. Et à chaque fois que .l’on serre la ceinture à ceux dont les poches sont déjà vides, la bourse repart à la hausse.

Ce n’est pas aux gens de trinquer, c’est le système qu’il faut changer Nous sommes confrontés à une véritable entreprise de régression qui touche à la fois aux équilibres sociaux, humains et naturels, aux fondements éthiques et démocratiques du vivre ensemble que l’humanité dans sa diversité et à partir de ses aspirations et de ses luttes à commencé à construire. Le capitalisme est devenu un poison pour la planète. Il faut vite changer de logique Il s’agit en effet d’inventer un développement non productiviste, susceptible de préserver la planète pour notre génération et celles qui viennent tout en poursuivant notre ambition d’égalité et de justice sociale. Et pour cela avoir le courage de prendre de front les marchés financiers qui veulent dicter leur loi.

Cela passe par une révolution démocratique et l’invention de dispositifs nouveaux permettant une intervention citoyenne réelle et efficace.

La bataille des retraites

C’est de cela qu’il s’agit en France avec la mobilisation contre la casse du droit à la retraite à 60 ans. La droite considère la retraite comme une marchandise que chacun aura à se payer. Elle veut protéger les revenus financiers et les dividendes d’une contribution aux retraites et ouvrir le marché des assurances privés. L’idée grandit dans notre pays d’autres choix pour maintenir et développer notre système de répartition et le droit à la retraite à 60 ans à taux plein. La droite est en difficulté, il faut que toute la gauche s’engage dans la création d’un front de riposte inédit, un front de propositions, un front politique, social, citoyen et inter-générationnel gagnant qui porte une ambition pour toute la société. Quand on est de gauche, on ne peut laisser la finance dicter ses intérêts et piller les peuples.

P.-S.

La Dépêche de l’Aube N1077

2 Messages

Répondre à cet article

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|