Il faut bien que la vérité monte des profondeurs du peuple, puisque d’en haut ne viennent que des mensonges.” Louise Michel

Dossier
  • ADMR : des solutions existent !
    27 mai 2011

    L’ADMR, l’association d’aide à domicile en milieu rural, s’apprête à supprimer 17 de ses 33 associations et licencier 264 salariés dans l’Aube ! En 2005, le plan Borloo de « développement des services à la personne » prévoyait pourtant la création de plusieurs milliers d’emplois dans un secteur où, il est vrai, le potentiel d’activité est énorme en vertu du (...)

    Lire la suite
Accueil > Archives > Aube > Tout le département > Economie – Social > RETRAITE : LES PROPOSITIONS DU PCF

RETRAITE : LES PROPOSITIONS DU PCF

jeudi 29 avril 2010 , 552 : visites , par LDA

- Un système basé sur les cotisations salariés et employeurs et non sur une fiscalisation.

- Un régime de retraite par répartition avec une indexation des pensions sur les salaires et non les prix. Nous voulons abroger les réformes Balladur et Fillon avec notamment la suppression de la décote et le retour aux dix années de références pour le secteur privé.

- Un régime complémentaire actuel à consolider et à pérenniser dans le cadre de négociations avec les organisations syndicales.

- Un départ à 60 ans à taux plein (75% du salaire de référence) pour tous et toutes avec la prise en compte de la pénibilité, négociée avec les organisations syndicales, de professions particulières donnant droit à des départs anticipés.

- Les dispositions spécifiques pour les femmes doivent être maintenues et améliorées par la négociation.

- La validation des années d’études dans le calcul de la retraite.

- La mise en place d’une allocation d’autonomie et de formation de la jeunesse et une garantie d’emploi et de formation tout au long de la vie qui permette de cotiser dès 18 ans pour financer une retraite à taux plein.

- La sécurité d’emploi et de formation tout au long de la vie active.

Nous posons ainsi le principe d’une période de financement de la retraite entre 18 et 60 ans un départ à 60 ans à taux plein pour toutes et tous Il faudra aussi parler d’un grand service public pour ce troisième temps de la vie.

C’est possible avec :
- Une réforme du financement passant par une refonte des cotisations avec la modulation de leur calcul, pour pénaliser

les entreprises qui réduisent l’emploi et les salaires.
- Dans l’immédiat la mise en place de cotisation au même taux que pour les salaires sur les revenus financiers des entreprises pour la protection sociale dont les retraites. Exemple : Les revenus, qui ne participent pas au financement de la protection sociale, s’élevaient en 1998 à 260 milliards d’euros.

Soumis aux taux de la cotisation patronale ( 8%), c’est 22 milliards d’euros en plus pour les caisses de retraites

P.-S.

La Dépêche de l’Aube N1075

Répondre à cet article

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|