Vous êtes communiste et pourtant vous utilisez Facebook ?
- Vous êtes bien éditorialiste au Figaro et pourtant vous vous soignez grâce à la Sécu.” Ian Brossat répondant à un journaliste du Figaro

Accueil > Archives > Aube > ET MAINTENANT...

ET MAINTENANT...

jeudi 25 mars 2010 , 581 : visites , par JPC

Le 21 mars, les électeurs ont clairement sanctionné Sarkozy et l’UMP. Ils ont incontestablement souhaité punir ceux qui mènent dans notre pays une politique de casse sociale insoutenable, qui appauvrissent la population tout en laissant intacts les privilèges exorbitants dont bénéficient les plus riches. Le peuple a souhaité la défaite de ceux qui suppriment des milliers d’emplois dans les écoles, qui veulent faire travailler jusqu’à 65 ans voire plus alors que nos jeunes restent à la porte des usines, de ceux qui abrogent le régime spécial des mineurs atteints de la silicose et qui assument de façon éhontée la poursuite du bouclier fiscal, etc..

La Champagne-Ardenne était la première région au tableau de chasse de l’UMP. Malgré le bon travail de la majorité de gauche, le risque d’un retour de la droite existait. C’est raté. Un des éléments clés de cette victoire aura été la décision des communistes de privilégier l’unité de la gauche dès le 1er tour. Ils ont ainsi démontré que le rassemblement est possible dès lors qu’il se fait sur la base d’un véritable programme de gauche et dans le respect et la reconnaissance de l’apport de chacun des partenaires. Comme en 2004 l’accord conclu avec le PS a été respecté. Six communistes siègeront au conseil régional. Pierre Mathieu et Michèle Leflon se voient attribuer chacun une vice-présidence importante, les transports et la formation professionnelle.

La nébuleuse socialo-centriste écologiste en échec

Un des faits majeurs de cette élection aura été l’enterrement en grande pompe de la stratégie qui consistait à imaginer comme seule alternative au sarkozysme, une nébuleuse socialo-centriste et écologiste.

Le très faible score du Modem d’un coté et du NPA de l’autre (censé empêcher le rassemblement de la gauche dite de gouvernement) coupe court à ce stratagème. C’est plutôt une bonne nouvelle pour celles et ceux qui attendent de la gauche qu’elle soit fidèle à ses valeurs.

Reste que le résultat de l’extrême droite et cela singulièrement dans notre département doit nous inquiéter. Il rend plus nécessaire que jamais la construction d’une véritable politique sociale et solidaire sans laquelle sa propagande haineuse continuera de tromper une partie de l’électorat.

La part de la responsabilité des parlementaires aubois dans l’abstention

Ce score du FN conjugué à la forte abstention c’est aussi la traduction d’un manque d’alternative crédible à la politique impitoyable de ceux qui dominent. Les femmes et les hommes qui s’abstiennent notamment dans les quartiers populaires ne le font pas par indifférence. Ils se sont constitué peu à peu des raisons de ne pas aller voter. Chacun a droite comme a gauche condamne l’abstention. Mais mesurons bien l’énorme responsabilité que porte par rapport a cette abstention les cinq parlementaire de droite aubois, lorsqu’ils décident par exemple d’adopter, au congrès de Versailles, le projet de constitution européenne que 56% des aubois avaient rejetés quelques mois auparavant. Cela ne renforce t’il pas le sentiment que voter ne sert à rien ?

C’est pourquoi l’on attend de l’action de la gauche qu’elle redonne du crédit a l’intervention publique. J’espère par exemple que la victoire de la gauche dans les régions permette une véritable coordination de leur action contre la politique de Sarkozy, notamment en ce qui concerne la casse du service public et la réforme des collectivités territoriales, véritable machine contre la démocratie locale.

Je voudrais enfin souligner l’engagement des militants communistes, socialistes, écologistes, des citoyens non encartés qui se sont démenés sans compter durant cette campagne et sans qui la victoire n’aurait sans doute pas été possible.

Jean-Pierre Cornevin Secrétaire départemental du PCF

P.-S.

La Dépêche de l’Aube N1070

1 Message

  • ET MAINTENANT... 30 mars 2010 10:24, par JOINVILLE

    Et maintenant ? Les élections c’est comme le sport. Tous les ans il y a un championnat. Le titre est remis en jeu tous les ans et le champion d’une année n’est jamais sûr de le rester l’année suivante. Alors ?....

    repondre message

Répondre à cet article

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|