Vous êtes communiste et pourtant vous utilisez Facebook ?
- Vous êtes bien éditorialiste au Figaro et pourtant vous vous soignez grâce à la Sécu.” Ian Brossat répondant à un journaliste du Figaro

Accueil > Archives > Aube > Tout le département > Droit au logement > ASSEZ DU SCANDALE DES EXPULSIONS LOCATIVES !

ASSEZ DU SCANDALE DES EXPULSIONS LOCATIVES !

jeudi 25 mars 2010 , 584 : visites , par Joë Triché

Depuis le 15 mars, la loi autorise de nouveau les expulsions locatives. Ainsi, comme chaque année à pareille époque, des familles vont être jetées à la rue par la force publique au gré de propriétaires indifférents à leurs difficultés et leurs souffrances.

“Pas d’expulsion sans relogement” proclamait l’ex-ministre du logement Christine Boutin. Ces belles paroles ont été emportées par le vent comme le montre l’inefficacité de la loi DALO (Droit au logement opposable). Les familles dans la détresse sociale qui seront expulsées vont aller grossir les 3,5 millions de personnes qui, en France, attendent désespérément un logement.

Un tel scandale doit cesser !

Pour cela, la veille de la date couperet du 15 mars, les associations de défense des locataires et pour le droit au logement ont manifesté un peu partout dans notre pays. Chaque année, les municipalités à direction communiste prennent des arrêtés proclamant leur commune territoire hors expulsion. Et chaque année les maires qui les ont signés sont traduits devant les tribunaux par les préfets.

Ces décisions peuvent être considérées comme contraire à l’esprit des lois françaises par les tribunaux administratifs.

Elles sont cependant conformes à celui de la Commission des droits de l’homme de l’ONU qui estime que les expulsions sont des violations des Droits de l’homme.

A Romilly, nous n’avons jamais cédé sur cette question. Avec les communistes et les familles, nous nous y sommes en permanence opposés ; en faisant la chasse aux huissiers accomplissant leur sale besogne, en les contraignant à faire réinstaller les meubles dans un appartement où ils avaient déjà apposé les scellés. Je me souviens d’un samedi matin où, lassés des promesses non tenues à des familles privées d’énergie, avec des militants nous avons décidé de remettre l’électricité à ces ménages. C’était compter sans l’inhumanité des dirigeants d’EDF qui ont déposé plainte pour vol d’électricité contre l’adjointe aux Affaires Sociales de l’époque, Jocelyne Pochinot. Elle a d’ailleurs du comparaître devant le tribunal de Dijon. Plus que jamais, de tels combats restent d’actualité. Moins que jamais, nous devons céder un pouce de terrain là où les droits humains sont en jeu. Et celui du logement en est un des premiers.

Cette préoccupation vient de m’amener à m’adresser au Préfet de l’Aube pour connaître la situation exacte des expulsions locatives dans notre ville

Joë Triché

P.-S.

La Dépêche de l’Aube N1070

Répondre à cet article

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|