Vous êtes communiste et pourtant vous utilisez Facebook ?
- Vous êtes bien éditorialiste au Figaro et pourtant vous vous soignez grâce à la Sécu.” Ian Brossat répondant à un journaliste du Figaro

Accueil > Archives > International > UNE VICTOIRE POUR LE CENTIÈME ANNIVERSAIRE DE LA JOURNÉE DES DROITS DES (...)

UNE VICTOIRE POUR LE CENTIÈME ANNIVERSAIRE DE LA JOURNÉE DES DROITS DES FEMMES

jeudi 11 mars 2010 , 730 : visites

Un 8 mars 2010 n’est pas un 8 mars comme les autres.

C’est avant tout le centième anniversaire de la journée des droits des femmes et c’est aussi le lancement de nombreuses initiatives, d’action collective entre le 8 mars et le 17 octobre 2010, en France, en Europe et en Afrique dans le cadre de la troisième marche mondiale des femmes.

Ce 8 mars c’est aussi une victoire car nous avons obtenu le vote d’une loi contre les violences faites aux femmes. A la suite de la loi cadre, élaborée par le collectif national pour les droits des femmes et déposée par les parlementaires communistes, une commission parlementaire spéciale a été mise en place et une loi a été adoptée à l’Assemblée nationale qui sera débattue au Sénat.

A l’origine de cette loi, ce sont des femmes. Des femmes qui refusent d’accepter l’inacceptable, qui ont la volonté de vivre libre et de faire reconnaître leurs droits. Grâce à ce texte, la République peut se doter de moyens efficaces pour faire respecter les droits des femmes contre la domination patriarcale.

Que dit cette loi ?

Cette loi consiste à faire admettre à notre société que combattre les violences exercées contre les femmes au prétexte de leur genre est un fait politique. Cette loi est un acte positif qui redonne confiance aux victimes. Elle s’attaque au symbole de domination et ouvre un espace supplémentaire vers l’égalité, la liberté et la dignité des femmes dans notre société.

Elle comporte des avancées notables pour les femmes :

- La création d’une ordonnance de protection pour les femmes victimes de violences conjugales ou menacées de mariage forcé en danger.

- La création d’un délit de violences psychologiques au sein du couple.

- La lutte contre les préjugés sexistes et la promotion de l’égalité entre les hommes et les femmes feront partie des missions de service public de France télévision et de Arté-France. Ces luttes seront également intégrées à la formation de maîtres et enseignées dans le cadre des cours d’éducation civique.

- Le projet prévoit aussi l’obligation pour les bailleurs de logements, publics et privés, de réserver des logements aux bénéfices des femmes qui en auront besoin dans l’urgence.

Autant de mesures nécessaires et utiles, ancrées sur la réalité du vécu des femmes, loin de la seule réponse du bracelet électronique une fois les violences exercées.

Une victoire fragile.

Il faudra redoubler de vigilance afin de préserver cette loi car la droite et ses amendements conservateurs ne sont jamais très loin, ils ont été déjoués à l’Assemblée nationale mais certains n’ont pas renoncé à la dénaturer au Sénat.

Le chantier de l’égalité et de la lutte contre les violences est cependant loin d’être terminé. Il y a les violences sur le lieu de travail, celles commises dès le plus jeune âge à l’école, la lesbophobie. Mais aussi un travail à mener sur les représentations mentales et stéréotypes nourrissant les inégalités comme celles encore persistantes à l’égard des tâches domestiques, la carrière professionnelle ou le salaire.

On ne peut en effet d’un côté agir au positif et laisser se détériorer d’autres domaines pourtant issus de conquêtes dues aux luttes des femmes

P.-S.

La Dépêche de l’Aube N1068

Répondre à cet article

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|