“ La survie de l’humanité sur la planète n’est pas soluble dans le capitalisme ” Serge Latouche .

ILS S’ENGAGENT

Joë Triché Conseil général, Conseiller municipal de Romilly...M.-F. Pautras Conseillère Générale Maire Adjoint de la Chapelle Saint Luc

jeudi 11 février 2010 , 634 : visites

Joë Triché Conseil général, Conseiller municipal de Romilly

SANCTIONNER LA POLITIQUE DE SARKOZY. ANCRER LA RÉGION ENCORE PLUS À GAUCHE

Il y a mille et une raisons d’utiliser son bulletin de vote, les 14 et 21 mars prochain, pour sanctionner avec force la politique de Sarkozy et de l’UMP.

Je n’en prendrai qu’une, en lien direct avec le vote en janvier du budget 2010 du Conseil général. A cette occasion, l’assemblée départementale s’est trouvée face à une impasse budgétaire de 12 M€ et la majorité de droite a décidé d’en faire porter la charge par les contribuables et l’économie auboise. Ainsi, les impôts augmentent de plus de 6% (hausse des taux et revalorisation de l’assiette d’imposition), l’emprunt de la collectivité est porté à 28,5 M€ alors que l’investissement va reculer de 15% en 2010. Ce sont là les conséquences concrètes des attaques du gouvernement contre les collectivités territoriales.

Avec les remises en causes successives des droits et des acquis du monde du travail, le démantèlement de nos services publics, cette situation est une raison de plus pour infliger avec nos bulletins de vote la sanction que méritent Sarkozy et l’UMP. Car leur objectif est de faire des régions les courroies de transmission de leur politique pour en faciliter la mise en oeuvre.

On peut imaginer sans peine, si par malheur ils arrivaient à leurs fins, ce qu’il adviendrait des politiques de justice sociale, de solidarité et d’égalité initiées par la gauche (PSPC- PRG) depuis 2004 dans notre région. La droite ferait en Champagne-Ardenne ce qu’elle fait au plan national ! Les régions doivent donc être des pôles de résistance et de contre-pouvoirs pour endiguer cette politique. Elles doivent devenir des lieux où s’élaborent, avec les citoyens, une politique bien à gauche qui ira encore plus loin que ce qui a été fait en six ans. Des points ont été marqués avec, par exemple, la mise en place de la Carte Lycéo, de réductions pour les transports dans les TER, d’une commission de contrôle des fonds régionaux attribués aux entreprises, d’une plus grande égalité de traitement dans l’aménagement des territoires et des investissements importants dans le domaine des transports ferroviaires.

Ce sont là autant d’appuis pour permettre à notre région d’aller encore plus de l’avant, en étant davantage à l’écoute de sa population et, en particulier, de celle qui subit les coups les plus durs. Face à une droite hégémonique en Champagne- Ardenne avec les quatre conseils généraux, tous les députés et sénateurs (sauf un), un Conseil régional de gauche est un atout pour notre région et ses habitants. Tel est le sens de mes motivations et de mon engagement dans la liste de rassemblement de la gauche emmenée par Jean-Paul Bachy.

M.-F. Pautras Conseillère Générale Maire Adjoint de la Chapelle Saint Luc

CHAQUE JEUNE DOIT POUVOIR S’INSÉRER DANS LA VIE SOCIALE

Inexorablement, avec brutalité, Nicolas Sarkozy et la droite au pouvoir s’acharnent à mettre la France sous le joug du capitalisme boursier.

Les droits humains fondamentaux sont foulés au pied par l’argent roi et les profits d’une minorité. Nos services publics subissent des attaques en règle et méthodiques. C’est le cas notamment du service public de l’éducation, où la même logique économique de libéralisation s’applique dans les écoles, les collèges, les lycées, l’enseignement supérieur. Depuis 2004, la Région Champagne-Ardenne, présidée par Jean-Paul Bachy, est gérée par des élus socialistes et communistes.

Comme les autres régions de gauche, C’est un bastion qui défend les valeurs républicaines dans le champ de ses compétences, en direction de notre jeunesse. Ces valeurs se traduisent en actes et choix politiques :

- efforts financiers importants en investissement et fonctionnement. Dans les lycées de chaque département de notre région, pour créer un cadre propice aux apprentissages.

- Des aides aux lycéens et leur familles avec une prise en charge partielle des frais de scolarité, aide aux transports, achats des manuels scolaires au travers de la carte Lycéo.

- Aide à la restauration scolaire modulée en fonction du revenu des familles.

- Elle accompagne financièrement les étudiants (achat d’ordinateur portable, complémentaire santé, aides d’urgence, stage en entreprise à l’étranger, etc...) avec le dispositif Studéo.

La région Champagne- Ardenne s’illustre également avec les écoles de la 2ème chance. Ce dispositif régional est le plus important de France.

Chaque année, 700 jeunes champardenais en bénéficient.

Les écoles de la 2ème chances permettent aux jeunes de moins de 26 ans sortis du système scolaire sans diplômes et sans qualification, de reprendre une formation et de trouver un emploi. Le dispositif Intergra permet également à des jeunes de Champagne-Ardenne de moins de 30 ans de reprendre un parcours de formation initiale. Cette liste est loin d’être exhaustive.

Notre avenir dépend de notre jeunesse.

Le droit à l’éducation, l’égalité des chances, la lutte contre l’exclusion sociale doit être garanti à chacun de nos jeunes. L’égalité des chances se décline et doit se conjuguer avec la solidarité envers ceux qui en ont le plus besoin. Chaque jeune doit pouvoir s’insérer dans la vie sociale, se réaliser pleinement en tant que personne et citoyen. Ce défit est au coeur des priorités de la liste de rassemblement de la gauche, conduite par Jean-Paul Bachy.

Cet enjeu de société majeure pour la postérité mobilise mon engagement politique. C’est pourquoi, j’ai accepté d’être candidate sur cette liste

P.-S.

La Dépêche de l’Aube N1064

Répondre à cet article

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|