Le respect pour la dignité humaine ne se mérite pas, il est une donnée préalable."

Tzvetan Todorov Linguiste

Accueil > Archives > Aube > Tout le département > Ecologie et développement durable > NON À UN NOUVEAU CENTRE DE STOCKAGE DE DÉCHETS RADIOACTIFS (FAVL) DANS (...)

NON À UN NOUVEAU CENTRE DE STOCKAGE DE DÉCHETS RADIOACTIFS (FAVL) DANS L’AUBE

jeudi 3 décembre 2009 , 669 : visites , par LDA

Jeudi 19 novembre la fédération de l’Aube du PCF a participé au débat citoyen concernant la question des déchets.

A la question : « Etes-vous pour que la Champagne-Ardenne devienne une poubelle nucléaire ? » Les communistes aubois par la voix de Pierre Mathieu ont répondu : « Non ». Ce dossier est au coeur de l’actualité. En effet l’ANDRA recherche un centre de stockage pour les déchets radio actifs à faible activité et à vie longue. Le positionnement du PCF est sans ambiguïté. Indépendamment du volontariat de telle ou telle commune, nous sommes hostiles à une telle implantation dans l’Aube et en Champagne-Ardenne.

En effet notre région n’a pas vocation à concentrer l’essentiel si ce n’est, au train ou vont les choses, tous les stockages des déchets radioactifs de tous types de tout le pays. Et que l’on ne vienne pas nous dire qu’il n’y aurait que chez nous, dans l’Aube et en Champagne-Ardenne, où les conditions seraient optimales alors même que pour le stockage en profondeur aucune autre recherche n’est effectivement menée ailleurs qu’à Bure ! Comment faire un choix éclairé lorsqu’une seule configuration de site est étudiée ? Comment admettre que toutes les voies de recherche, celle du stockage en surface et celle de la séparation-transmutation, ne soient pas explorées avec des moyens suffisants en termes de financements, de chercheurs, d’outils et de coopérations ? Au regard des installations que notre département et que notre région accueillent déjà, centrale nucléaire de Nogent sur Seine et de Chooz, centre de stockage de déchets de Soulaines, laboratoire de Bure... nous pensons que cela suffit ! Alors que tant d’efforts sont faits par les collectivités et les champardennais pour rendre plus attractive le territoire, pour le développer, alors qu’avec le Champagne nous avons une renommée mondiale et qu’une mobilisation est en cours pour faire inscrire ses paysages au patrimoine mondial de l’UNESCO il est inimaginable de ruiner définitivement nos atouts. La question de la répartition des sites de stockage sur le territoire national ne saurait-être une question taboue ! L’Aube et la Champagne ont déjà très largement contribués !!! Pour nous les choses sont claires : nous ne voulons pas de nouveaux sites de stockage en région et nous ne considérons pas la question du devenir du site de Bure comme étant réglée d’avance.

Un débat transparent, réellement démocratique doit avoir lieu. Et comme l’ont proposé les parlementaires communistes en 2006, lors du débat de la loi de programme sur la gestion des matières et des déchets radioactifs, nous pensons qu’au final de tels choix ne peuvent se faire en dehors des populations impactées par des projets de grande dimension. Au bout du processus la consultation par référendum s’impose. Le débat a bien montré qu’actuellement existe un vrai problème dans le processus démocratique. De telles implantations ne peuvent se décider sur le simple volontariat de communes, souvent très petites alors que l’enjeu est majeur pour une grande partie du territoire. Le nucléaire est tout sauf une activité banale. Dans ce secteur la vigilance, la démocratie et la maitrise publique devraient être encore plus développées que dans tout autre domaine. Enoncer cela, met en lumière les dangers que font courir les politiques libérales menées à l’échelle européenne et nationale d’ouverture à la concurrence, de dérégulation, de recherche à tout prix de la rentabilité financière la plus élevée et la plus rapide possible

P.-S.

La Dépêche de l’Aube N1054

Répondre à cet article

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|