Le respect pour la dignité humaine ne se mérite pas, il est une donnée préalable."

Tzvetan Todorov Linguiste

Accueil > Archives > Aube > Tout le département > Services publics – Promotions et développement > Privatisation de La Poste LE COMITÉ AUBOIS INTERPELLE LES DÉPUTÉS

Privatisation de La Poste LE COMITÉ AUBOIS INTERPELLE LES DÉPUTÉS

jeudi 3 décembre 2009 , 628 : visites , par LDA

Après l’adoption du projet de loi par une majorité du sénat, notamment des sénateurs aubois, Ph Adnot et Y. Gaillard, la mobilisation contre la privatisation de La Poste continue avec maintenant l’interpellation des députés qui auront à leur tour à examiner le projet de loi 14 décembre prochain.

A l’appel du comité aubois une centaine de personne se sont rassemblées place de l’Hôtel de ville samedi 28 novembre pour manifester leur désapprobation vis-à-vis du gouvernement qui refuse de prendre en compte la votation citoyenne grâce à laquelle plus de 2 millions de citoyens avaient refusé le changement de statut de La Poste conduisant à sa privatisation. Le comité national a décidé de lancer une campagne de cartes pétitions à adresser au Président de la République.

Plus de 3000 cartes postales signées dans l’Aube ont d’ores et déjà été retournées au président de la république qui en reçoit environ 20000 par jour.

Cette carte qui est également en ligne sur le site Internet exige : le respect de la votation du 3 octobre,
- le retrait du changement de statut de la Poste,
- l’ouverture du débat public sur l’avenir de la Poste,
- la tenue d’un référendum sur l’avenir du service public postal.

La crise financière internationale actuelle montre clairement que laisser les affaires du monde aux mains du monde des affaires n’est pas une bonne solution. Malgré la crise, l’entêtement du gouvernement et du président de la République à continuer sur la voie de la privatisation de La Poste est révélateur de ce qui attend les politiques publiques et l’intérêt général. Il n’y a qu’à regarder ce qu’ils ont fait dans les secteurs de l’énergie, de l’eau, des télécoms, de l’AFPA, ce qu’il tente de faire avec la SNCF, ce qu’il envisage dans l’éducation nationale, etc.

Un débat sur l’avenir des services publics plutôt que sur l’identité nationale.

Par la voix de David Morin secrétaire de l’UD CGT, le comité aubois a déclaré lors de ce rassemblement qu’il « était opposé au débat sur l’identité national qui ne vise qu’à diviser la population et cela par pure stratégie politicienne à quelques mois des élections régionales » A contrario, alors que la crise continue ses ravages sociaux, les services publics , porteurs d’intérêt général, seul patrimoine de ceux qui ne possèdent rien, sont le véritable ciment de l’identité nationale et la meilleure garantie de la cohésion sociale

P.-S.

La Dépêche de l’Aube N1054

Répondre à cet article

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|