“ La survie de l’humanité sur la planète n’est pas soluble dans le capitalisme ” Serge Latouche .

Accueil > Archives > Champagne Ardenne > Toute la région > UNE ASSEMBLÉE PLÉNIÈRE DU CONSEIL RÉGIONAL EXCEPTIONNELLE À PLUS D’UN (...)

UNE ASSEMBLÉE PLÉNIÈRE DU CONSEIL RÉGIONAL EXCEPTIONNELLE À PLUS D’UN TITRE

jeudi 26 novembre 2009 , 797 : visites , par LDA

Des investissements concrets pour moderniser et développer les infrastructures de notre Région

Lundi dernier, ce sont des choix stratégiques qui engagent la Région pour plusieurs années, et même plusieurs décennies qui ont été débattus au sein du Conseil régional. Une séance extraordinaire quelque peu contrainte par des calendriers dépassant le seul cadre régional, et pour cause : l’objet de cette assemblée portait sur une convention historique pour les infrastructures de notre Région.

Fruit d’une mobilisation portée par la majorité du Conseil régional avec un consensus quasiment inédit de l’ensemble des collectivités et composantes politiques de celles-ci, et d’une négociation longue et difficile incluant l’Etat et Réseau Ferré de France, le texte soumis au vote des conseillers régionaux concerne des projets d’une ampleur encore jamais vue en Champagne-Ardenne.

En liant la convention de financement de la deuxième phase du TGV et le dossier de l’électrification, sans céder sur le contenu et les délais de mise en oeuvre effective, la majorité régionale socialo-communiste a fait ce que la précédente mandature n’avait pas réussi à faire... de ce fait l’opposition de droite n’a pu que constater l’efficacité du travail et l’implication de Pierre Mathieu sur ce dossier.

Maintien du statut national de la ligne Paris - Troyes - Mulhouse Jean-Paul Bachy, président de la Région et Pierre Mathieu, viceprésident chargé des infrastructures et des transports qui ont travaillé en bonne intelligence pour faire avancer les négociations dans un sens favorable au Conseil régional, ont réussi également à conditionner la participation effective de la Région au maintien du statut national de la ligne Paris - Troyes - Mulhouse, mais aussi à une participation de l’Etat dans un autre projet structurant pour la Région concernant un axe nord-sud ferroviaire reliant Troyes à Châlons-en- Champagne, et Reims passant par l’aéroport de Paris-Vatry. Ces investissements consentis par le Conseil régional qui permettront de renforcer le développement de notre territoire doivent conduire la SNCF et l’Etat qui en est l’autorité de tutelle à revoir sa politique d’emplois, d’investissement et d’aménagement du territoire. C’est le sens de l’amendement de la majorité au texte soumis au vote de l’assemblée régionale, qui cible tout particulièrement le site de Chalindrey dont l’avenir est menacé par le désengagement de la SNCF alors même qu’une étude est menée pour examiner les possibilités de maintien et de nouveau développement sur ce site.

Electrification de la ligne 4 entre Gretz et Troyes :

c’est déjà signé ! Le vote majoritaire du Conseil régional à l’exception du FN, peu soucieux de l’emploi et du développement des infrastructures de notre région, indique clairement l’importance de ce texte pour l’avenir de la Champagne- Ardenne et tout particulièrement de l’Aube.

Le Président du Conseil régional qui a été ainsi autorisé à signer les conventions pour la desserte ferroviaire de Vatry, ainsi que celles d’étude et d’application du CPER portant sur les travaux d’électrification de la section Gretz-Troyes, n’a d’ailleurs pas perdu de temps puisqu’il a signé, le jour même, ces conventions déjà signées par Réseau Ferré de France, le Préfet de Champagne-Ardenne, coordinateur du projet et les collectivités auboises.

L’importance des projets en discussion aurait sans doute mérité un autre débat et des arguments plus justes que ceux de Marc Sebeyran, toujours sceptique, et réduit à demander ces clauses impossibles et régressives par rapport au texte des conventions qui permettront de mettre en oeuvre sans attendre des premiers travaux d’électrification avant l’abondement des crédits manquants, sur lequel les partenaires se sont engagés dans le prochain contrat de projets Etat-Région en Ile-de-France. Pierre MATHIEU a d’ailleurs exprimé publiquement sa volonté de faire voter les financements de travaux rendant inéluctable l’électrification complète entre Gretz et Troyes dans les mois qui viennent pour ne pas perdre de temps

P.-S.

La Dépêche de l’Aube N1053

Répondre à cet article

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|