Le respect pour la dignité humaine ne se mérite pas, il est une donnée préalable."

Tzvetan Todorov Linguiste

Accueil > Archives > Aube > Romilly-sur-Seine > Economie – Social > RÉACTION DE JOË TRICHÉ, CONSEILLER GÉNÉRAL

Olympia

RÉACTION DE JOË TRICHÉ, CONSEILLER GÉNÉRAL

jeudi 19 novembre 2009 , 800 : visites , par Joë Triché

La situation dramatique dans laquelle se retrouve les salariés aurait pu être évitée.

- Je rappelle que depuis des mois je demande et j’agis avec mes amis pour que les banques interviennent.

- Ceci aurait permis aux salariés licenciés en 2005 de percevoir les dommages et intérêts que leur a accordé la cour d’appel de Reims. Avec un prêt bancaire la direction aurait obtenue un étalement de sa dette sur plusieurs années

- J’ajoute qu’un prêt bancaire cautionné par les actionnaires et les biens du groupe Olympia permettait d’éviter un dépôt de bilan.

Mais malheureusement depuis le début de cette affaire certains, je pense à la direction, au Maire de Romilly, au Député Baroin n’ont eu qu’un souci s’en prendre à la justice et trouver des boucs émissaires e la personne de 47 licenciés de 2005 au lieu de peser sur les banques pour qu’elle sauve cette entreprise et ses 296 empois.

Aujourd’hui je pose la question ; quel rôle joue les banques ?

En refusant d’intervenir ne sont-elles pas en train de faire tomber le groupe Olympia avec la marque et son marché dans les bras d’un repreneur dont l’objectif ne sera pas l’emploi mais de faire main basse sur la marque Olympia et sur un marché annuel de 25 millions de paires de chaussettes

P.-S.

La Dépêche de l’Aube N1052

1 Message

  • RÉACTION DE JOË TRICHÉ, CONSEILLER GÉNÉRAL 19 novembre 2009 23:48, par JOINVILLE

    J’ai vu à la télé le film qui a été tourné sur l’usine OLYMPIA. À la fin, quand l’ouvrier a abaissé le disjoncteur pour couper définitivement le courant, j’en ai eu les larmes aux yeux en pensant à tous ces ouvriers et à toutes ces ouvrières sacrifiés sur l’autel de la rentabilité. Cela ne peut plus durer. Le moment est venu de repenser la société et de fonder une RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE, LAÎQUE et SOLIDAIRE.

    repondre message

Répondre à cet article

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|