“Les macronistes, ces personnes étranges qui veulent des contreparties aux aides sociales, mais qui distribuent sans condition des subventions aux grosses multinationales !" Ian BROSSAT

Accueil > Archives > Champagne Ardenne > Toute la région > Election > Elections régionales LES COMMUNISTES ROMILLONS POUR LE RASSEMBLEMENT DÈS LE (...)

Elections régionales LES COMMUNISTES ROMILLONS POUR LE RASSEMBLEMENT DÈS LE 1ER TOUR

jeudi 12 novembre 2009 , 944 : visites

Favorables à un rassemblement sans exclusive dès le 1er tour sur des contenus ancrés à gauche, c’est ce qui ressort majoritairement de l’AG des communistes romillons qui s’est tenue le 9 novembre.

Depuis la réunion du dernier Conseil national et l’adoption par ce dernier d’une " offre politique nationale pour les élections régionales ", les militants communistes sont appelés, dans tout le pays, à débattre de la stratégie politique la mieux adaptée pour battre la droite.

L’empreinte des élus communistes champardennais La mandature, qui prendra fin en mars prochain, a été féconde en avancées pour la population de notre région. Que ce soit en matière d’offre et d’accès aux transports, à l’initiative de notre camarade Pierre Mathieu, de formation professionnelle avec Michèle Leflon, d’égalité entre les femmes et les hommes, défendue par Karine Jarry... l’empreinte des élus communistes au sein de l’actuelle majorité de gauche du Conseil régional est nettement marquée ; le bon travail et les résultats concrets qui en ont découlé ont été reconnus lors de cette assemblée. D’autant que les coups de boutoirs de la droite, à tous les niveaux, n’en favorisaient pas la réalisation.

Un rassemblement sans hégémonie Alors on continue car il y a encore tant à faire ? C’est finalement la question essentielle. Comme l’a rappelé Fethi Cheikh, le secrétaire de la section de Romilly, en Champagne- Ardenne, la droite détient une grande partie des leviers décisionnels.

La proposition du Conseil national a une portée générale, mais elle n’exclut pas pour autant un examen attentif des conditions objectives en oeuvre dans chaque région. Quelle configuration politique peut offrir les meilleures chances à la gauche de prolonger le bon travail entrepris ? Car dans le duel politique qui va s’engager en mars prochain, c’est d’abord les conditions de vie de milliers de Champardennais qui seront dans la balance. Poursuite des avancées avec une gauche unie et résolue à faire barrage aux mauvais coups ou chèque en blanc à une droite régionale, courroie de transmission de la politique de Sarkozy et du grand patronat ? On voit bien à Romilly les effets négatifs d’une telle politique depuis l’élection du maire UMP E. Vuillemin.

Un débat politique de fond Le débat politique fut à la hauteur des enjeux et de l’importance politique de la question posée. La trentaine de participants à cette assemblée générale, où diverses approches ont pu s’exprimer, apportant qui des nuances, qui demandant précisions ou garanties du respect et de la lisibilité de notre identité communiste, avançant, pour d’autres encore, des propositions.

C’est ainsi qu’à Romilly sera organisé, courant décembre, un forum sur le thème de l’emploi et de la formation, permettant d’enrichir la contribution des communistes à cette élection. Après le temps nécessaire à la discussion, vint celui de la décision : à une large majorité, les communistes présents ont opté pour une liste de rassemblement de la gauche dès le 1er tour de l’élection. Cette décision sera portée par les 7 délégués romillons qui prendront part à la conférence régionale

P.-S.

La Dépêche de l’Aube N1051

1 Message

  • S’il s’agit d’élire un candidat pour gérer l’existant, c’est à dire pour gérer au mieux les intérêts du capitalisme, on se retrouvera au lendemain de l’élection au même point que la veille. Dorénavnt, à chaque élection, toute candidature qui ne se situe pas dans la perspective d’un changement de civilisation n’a pour moi aucun intérêt et ne mérite pas d’être soutenue. Gérer l’existant au mieux pour limiter les dégâts, d’accord, mais à condition de le faire comme une étapre transitoire vers un changement de civilisation. Car au point où nous en sommes et au vu de ce qui nous attend, les rafistolages ne serviront à rien. Il faut dès à présent penser à la société que nous voulons pour nos enfants et qui nécessite une remise en question globale.

    repondre message

Répondre à cet article

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|