Le respect pour la dignité humaine ne se mérite pas, il est une donnée préalable."

Tzvetan Todorov Linguiste

Accueil > Archives > Champagne Ardenne > LE GROUPE COMMUNISTE À LA RÉGION DEMANDE DES PRISES DE POSITIONS (...)

LE GROUPE COMMUNISTE À LA RÉGION DEMANDE DES PRISES DE POSITIONS CLAIRES

jeudi 2 juillet 2009 , 788 : visites

Déposés par les groupes Communistes et Socialistes à la Région, l’Assemblée a délibéré en faveur de deux voeux qui n’ont pas manqué de faire ressurgir des clivages politiques importants. La Région réclame des moyens pour le service public de l’emploi et la formation professionnelle Le premier voeu adopté par la seule majorité de Gauche dans l’Assemblée régionale en l’absence de vote de la droite et du fait de l’abstention du centre, vise à réclamer des moyens pour que Pôle Emploi puisse exercer sa mission dans les meilleures conditions possibles sans recourir à des sous-traitants coûteux et générateurs d’inégalités. Ce voeu confirme également la volonté régionale d’avancer sur la sécurisation des parcours professionnels permettant aux salariés tout au long de leur vie de bénéficier du maintien de leur contrat de travail pendant leur période de formation pour accéder à de nouveaux emplois. Une vision ambitieuse pour créer une véritable sécurité emploi-formation à l’opposé du démantèlement de l’AFPA prévu par le gouvernement qui entend transférer les personnels chargé de l’orientation professionnelle de cette association vers Pôle Emploi plutôt que de donner des moyens au service public de l’emploi.

Honorer la mémoire des victimes civiles et militaires des guerres de décolonisations en Afrique du Nord C’est le sens du second voeu déposé à la demande des comités départementaux de la FNACA. Le texte demande de retenir et d’officialiser le 19 mars jour anniversaire du cessez-le-feu en 1962 pour honorer la mémoire des victimes de ce qu’il faut bien appeler une guerre et non de tentatives de " maintien de l’ordre " comme le rappelait Sylvain Dalla Rosa, Conseiller régional communiste, qui fustigeait le refus de se prononcer des élus de l’UMP et du Modem.

Au final cette prise de position qui se veut un encouragement à ce que l’Etat officialise à son tour la commémoration de la fin des combats en Afrique du Nord a été adoptée à la majorité par les groupes communistes, socialistes et nouveau centre. A noter, que le FN violemment contre ce voeu s’est illustré sur ce vote en s’en prenant aux élus communistes et à la FNACA. Le porte parole du FN a ainsi qualifié l’association de " crypto-communiste ", ce qui dans la bouche de ces extrémistes sans doute nostalgiques d’une guerre où leur leader politique pouvait s’en prendre impunément aux civils, est la pire des insultes. Il faut dire qu’en cet après-midi de plénière, l’extrême-droite n’en était pas à ses premiers dérapages avec un " humour " plus que douteux concernant la réussite des bouchers en Arabie Saoudite et la volonté de réserver les aides au financement des mutuelles des étudiants boursiers " aux étudiants français ". Un condensé d’intervention digne du " journal " minute qui donne la nausée et les mains sales comme disait Desproges... les présents auront au moins évité de se salir les mains...

P.-S.

La Dépêche de l’Aube N1032

Répondre à cet article

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|