ceux qui prétendent que l’injustice est inévitable oublient qu’elle ne l’est que parce que trop de gens leur ressemblent.”Edmond ROSTAND

Accueil > Archives > Champagne Ardenne > Toute la région > Aménagement du territoire- Décentralisation > TRANSPORT : LA RÉGION INNOVE, MOBILISE ET JOUE LA CARTE DE LA (...)

TRANSPORT : LA RÉGION INNOVE, MOBILISE ET JOUE LA CARTE DE LA SOLIDARITÉ

jeudi 25 juin 2009 , 953 : visites , par FLORENT BALLANFAT

Une tarification solidaire dans les transports régionaux dès la rentrée :

A compter de septembre 2009, la Région Champagne- Ardenne franchira une nouvelle étape dans la mise en place d’un droit au transport pour tous issue d’une proposition du groupe Communiste du Conseil régional.

Comme le disait Pierre Mathieu, vice-président de la Région qui s’est particulièrement investi dans ce projet, " il faut rendre à César ce qui appartient à César " car même si le dispositif a été travaillé au sein de la " commission transport " ses objectifs et sa structure avaient été préparés préalablement par le groupe communiste afin que les principes de cette tarification sociale ne soient pas dénaturés. Votée à l’unanimité au cours de séance plénière du conseil régional du lundi 22 juin 2009, la mise en oeuvre d’une tarification solidaire sera effective sur l’ensemble des transports régionaux (TER et Trans Champagne- Ardenne) et nationaux (à l’exception du TGV) dans le périmètre administratif de la Région. Cette tarification sera accessible à toutes les personnes rattachées à un foyer fiscal dont le quotient familial annuel (élément indiqué sur le dernier relevé d’imposition) est inférieur à 9000 €.

L’achat de titres de transport avec une réduction de 80% Une fois un dossier rempli avec production d’un nombre réduit au minimum de pièces justificatives, une carte qui pourrait être dénommée Pass’Solidaire sera délivrée à chaque bénéficiaire et permettra l’achat de titres de transport avec une réduction de 80% ; et ce, sans aucune restriction quant au motif, n’en déplaise à Marc Sebeyran favorable à l’instauration d’un quota de voyages hors déplacements pour le travail ou des formations. Rappelons que la limite d’utilisation pour les personnes dont les revenus sont faibles c’est celle de leur portemonnaie.

Aussi inconcevable que ça puisse paraître pour le conseiller régional centriste, 1er adjoint au maire de Troyes, les gens aux faibles revenus doivent pouvoir utiliser autant que possible les transports régionaux pour des motifs personnels, familiaux ou de loisirs.

Cela peut leur permettre comme a répondu Pierre Mathieu, à la suite de Karine Jarry, scandalisés par de tels propos, que c’est aussi un moyen de donner l’accès pour des Aubois à des spectacles et animations culturelles à Troyes. L’objectif est surtout comme le rappelait le vice-président chargé des transports, de permettre aux familles modestes d’accéder aux transports collectifs et à une mobilité qui leur était interdite jusque là tout en créant des habitudes de déplacements respectueuses de l’environnement. Cette mesure peut ainsi également permettre de remplir les trains et cars qui circulent actuellement en Champagne-Ardenne grâce aux financements de la Région (pour près de 90 millions d’euros chaque année) et n’amènerait de fait que des recettes supplémentaires pour les transports régionaux.

Le service public ferroviaire en région toujours plus innovant et accessible Ces transports régionaux continuent de se développer avec la relation qui sera mise en service par les conseils régionaux de Champagne-Ardenne et de Bourgogne dès le 6 juillet de cette année grâce aux 4 nouveaux AGC BiBi qui s’ajoutent aux 4 déjà en circulation de juin 2007, au parc de matériel régional de Champagne- Ardenne. Ils permettront en plus des liaisons actuelles entre Troyes et Dijon avec correspondance à Culmont-Cha-lindrey de relier directement ces deux métropoles régionales ce qui constituera là aussi une première historique réalisée sous l’impulsion là encore de Pierre Mathieu. Elles permettront, en plus, des correspondances inédites pour les Aubois vers le sud est de la France avec des TGV au départ ou à l’arrivée de Lyon, Grenoble ou encore Marseille et Nice...

Les horaires de ce nouvel aller-retour qui complète les possibilités déjà existantes :

Troyes 6h08 / Bar-sur-Aube 6h34 / Chaumont 6h55 / Langres 7h15 / Culmont 7h24 / Is-sur-Tille 8h00 / Dijon-porte neuve 8h17 / Dijon ville 8h28 Dijon-ville 9h53 / Dijon - porte neuve 10h01 / Is-sur-Tille 10h17 / Culmont 10h47 / Langres 10h56 / Chaumont 11h16 / Bar-sur-Aube 11h37 / Troyes 12h09

P.-S.

DES COLLECTIVITÉS POUR OBTENIR L’ÉLECTRIFICATION ET LA MODERNISATION DE LA LIGNE 4

Dans une lettre cosignée par le président de la Région Champagne-Ardenne, les présidents des 4 Conseils généraux de Champagne-Ardenne et les présidents des agglomérations rémoise et troyenne adressée à Jean-Louis BORLOO, les collectivités champardennaises se sont adressées d’une seule voix au gouvernement pour que celui-ci mette enfin en oeuvre les travaux d’électrification et de modernisation de la ligne 4 en commençant par la 1ère tranche entre Gretz et Troyes.

A quelques jours du dénouement d’un bras de fer engagé par la Région Champagne-Ardenne à l’occasion des négociations pour les travaux de la deuxième phase du TGV Est Européen, cette union des collectivités de Champagne-Ardenne (dont plusieurs sont sollicitées pour financer la deuxième phase de la LGV Est) pourrait s’avérer décisive pour que l’Etat tienne enfin ses promesses. Malgré les pressions, les tentatives de diversion et de division, la Région grâce à la mobilisation qu’elle a su faire naître, semble en passe d’emporter une décision attendue. Personne ne contestera l’importance du rôle de Pierre Mathieu, vice-président du Conseil régional qui se rendait jeudi 25 juin (hors de nos délais de bouclage) au ministère pour faire aboutir ces difficiles négociations

LDA

La photo : Pierre Mathieu (ici aux côtés du président Bachy lors de l’inauguration de la mise en exploitation des nouveaux trains AGC BIBI - bi-mode, bi-courant) entre Culmont- Chalindrey/Troyes/Paris (une 1ère mondiale) joue un rôle moteur dans l’aboutissement des différents dossiers qui permettent à la région Champagne-Ardenne, et singulièrement au département de l’Aube de bénéficier de moyens de transports collectifs de plus en plus attractifs. Tout au long du mandat le président Bachy aura pu s’appuyer sur les compétences et la pugnacité de son vice-président en charge des transports et des infrastructures.

La Dépêche de l’Aube N1031

Répondre à cet article

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|