Depuis des années, on nous enlève la production et les équipements pour les amener en Hongrie et en Pologne » David, salarié de Bridgeston Bethune

Accueil > Archives > National > PCF : DES PROPOSITIONS DE LOI QUI TOMBE À PIC

PCF : DES PROPOSITIONS DE LOI QUI TOMBE À PIC

jeudi 26 mars 2009 , 631 : visites , par JPC

Intolérable, inacceptable, immorale, cela ne peut plus durer, etc.. Les uns après les autres le président de la République et ses ministres sonnent l’hallali contre les primes de départ et autres stocks options que touchent les PDG alors que leurs entreprises ont été aidées par l’Etat. Pourtant le palmarès est déjà sulfureux, souvenons-nous du PDG d’Elf Aquitaine, Ph Jaffré (40 millions € de parachute doré et stock options) de D. Bernard (Carrefour, 40 millions €) alors que les caissières triment pour le smic ou un ½ smic lorsqu’on leur impose un mi-temps, A. Zacharias (Vinci, 18,2 millions €) etc.. A l’époque il n’y avait personne à l’UMP pour s’émouvoir que l’on puisse distribuer des fortunes à ces PDG alors que les salaires de ceux qui produisent les richesses de ces entreprises étaient sans commune mesure. Aujourd’hui sur fond d’exaspération sociale, la droite se sent obligée de clouer au pilori (du moins dans le discours) ses meilleurs amis. Ainsi donc les dirigeants de la Société générale ont été priés de renoncer à leur magot. Le dernier en date, le PDG de Valeo s’apprêtait à se mettre au vert avec une prime de départ de 3,2 millions €. Valeo et la Société générale font partie des entreprises qui on profité des milliards du plan de relance.

Nous allons donc pouvoir vérifier maintenant si le président du Fouquet’s, du bouclier fiscal, de la Rolex a vraiment changé Alors me direz-vous, pourquoi la signature d’une close interdisant de tels scandales n’a pas été conditionnée à l’octroi de l’aide ? La réponse on peut la trouver dans la bouche du directeur de cabinet de la ministre de l’économie qui déclare " avoir mis en garde le conseil d’administration de Valeo contre les risque d’une exploitation médiatique "Ainsi donc le problème pour le gouvernement ce n’est pas l’énormité de la somme, ce n’est pas l’exploitation du travail et des salariés, Ce n’est pas que des PDG se gorgent de l’argent public, le problème c’est l’exploitation médiatique ! Voilà pourquoi Sarkozy se sent contraint de ressortir ses discours parés de vertu comme au moment de la campagne des présidentielle. Mais justement cette semaine deux propositions de loi des parlementaires communistes peuvent permettre à l’UMP de passer du discours aux actes.

- 1) Les sénateurs communistes ont inscrit dans leur " niche " parlementaire un texte de loi prévoyant l’abrogation du bouclier fiscal (art 1er), l’encadrement des indemnités de départ (parachutes dorés) des dirigeants avec taxation à 100% au dessus de 250 000 € (art 2) et l’imposition totale des stocks options (art 3)

- 2) Les députés communistes viennent de déposer également une proposition de loi interdisant tout licenciement dans les entreprises versant des dividendes à leurs actionnaires.

Nous allons donc pouvoir vérifier maintenant si le président du Fouquet’s, du bouclier fiscal, de la Rolex a vraiment changé

P.-S.

La Dépêche de l’Aube N1018

Répondre à cet article

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|