La Dépêche de l'Aube n°757 du Jeudi 25 mars 2004 La Dépêche de l'Aube n°757 du Jeudi 25 mars 2004

La dépêche de l'Aube n°757 du Jeudi 25 mars 2004

Effectuer des recherches dans le site de la Dépêche de l'Aube et ses archives depuis sa mise en ligne en Janvier 2001  avec le moteur XRECHERCHE
Pour rechercher des informations dans le site de La Dépêche de l'Aube et ses archives.
Effectuer des recherches dans le site de la Dépêche de l'Aube et ses archives depuis sa mise en ligne en Janvier 2001  avec le moteur ATOMZ

Le 28 mars Tous unis contre la Droite et l’Extrême-droite !
Aux régionales

Dimanche dernier la surprise est venue du bon score réalisé par la liste «Ensemble à Gauche» regroupant le PS, le PCF, le PRG, et le MRC
Celle-ci a obtenu 27,94% des suffrages exprimés devançant la liste UMP conduite par le président du conseil régional sortant Jean Claude Etienne.
Les communistes qui se sont investis depuis des mois pour construire cette liste, lui donner du contenu, mener un campagne dynamique trouveront dans ce résultat la marque de leurs choix et de leurs efforts. Incontestablement la stratégie qu'ils ont portée a été facteur d'un dynamisme qui a commencé à porter ses fruits. Nous avons soutenu et continuons de soutenir qu'avec les régionales un double enjeu était posé : d'abord sanctionner le plus fortement possible le gouvernement Raffarin, ensuite créer les conditions d'un changement dans la région. Une seule chose nous a guidé et continue de nous guider l'intérêt des champardennais et singulièrement le sort des salariés, des chômeurs et des personnes les plus frappées par les effets conjugués des décisions d'une droite qui tape dure et qui dirige tout dans notre région.
Dimanche, le rassemblement de tous les progressistes, de tous les démocrates
Dans la diversité des votes des électeurs il faut noter l'ampleur de la sanction qui s'est exprimée à l'encontre de l'UMP et de l'UDF. Les électeurs et les électrices ont infligé à la droite un cinglant désaveu. Dans notre région comme dans l'aube il est clair qu'une majorité de salariés de chômeurs de retraités de jeunes ne veulent pas de la politique de casse qui est à l'œuvre actuellement. Ils ne veulent plus du mépris et de l'arrogance actuelle. La droite va devoir tenir compte du nouveau rapport de force que sont en train d'exprimer les français. Elle devra d'autant plus en tenir compte que les électeurs confirmerons et amplifierons leur vote à l'occasion du deuxième tour dimanche. Un deuxième tour qui revêt en Champagne-Ardenne une importance capitale dans la mesure ou s'il s'opère le rassemblement de tous les électeurs de gauche, de tous les progressistes et de tous les démocrates peut permettre une gestion de la région par la gauche. Une gestion qui aurait au cœur de ces préoccupations le développement de politiques solidaires envers les personnes et, les territoires qui en ont le plus besoin.


Une région, point de résistance face à l'ultra libéralisme, une région et des élus qui fassent de la démocratie, et de la participation des citoyens son mode de fonctionnement.
Une chance historique
Il ne faut pas se laisser impressionner par les commentateurs qui expliquent que la victoire serait chose impossible. Les mêmes prédisaient que la droite serait sans problème en tête le soir du premier tour. Fort heureusement se sont les électeurs qui votent et qui ont la chance historique de pouvoir donner à la Champagne Ardenne une majorité de progrès. Cette chance il ne faut pas la laisser passer. La mobilisation doit être totale. Le 28 mars aucune voix ne doit manquer à gauche pour battre la droite et l'extrême droite. Le 28 mars aucune voix ne doit manquer pour faire élire une majorité d'élus de gauche parmi lesquels des élus conseillers régionaux communistes qui entendent exercer pleinement leurs responsabilités en faveur d'un réel changement pour les gens, la région et notre pays.

Pierre Mathieu
Chef de file des candidats communistes en Champagne Ardenne

ATTENTION

Pour les régionales, votez pour la liste complète comprenant les candidats des quatre départements : Ardennes, Aube, Marne, Haute Marne
Un bulletin rayé annule votre vote et renforce la droite

Aux cantonales
Contre la politique de Raffarin, Adnot, Baroin et Cie, le 21 mars, le refus des Aubois s’est largement fait entendre Dimanche, dites le plus fort encore !

Donnez-vous, au Conseil général des appuis qui vous défendront.

Joë Triché à Romilly

Marie-Françoise Pautras
à La Chapelle-Saint-Luc

Dans 11 cantons, des candidats socialistes soutenus par le Parti Communiste forment avec eux le Front du Refus
- William Handel TROYES II
- Jaïm Myara TROYES III
- Albert Danilo TROYES V
- JPierre Chérain TROYES VII
-Daniel Lebeau BOUILLY
- Bernard Mathieu BRIENNE
- André Villalonga ERVY-le-CHATEL
- Jean Barelle MUSSY/SEINE
- JM Chevrier VILLENAUXE
Bien que largement sactionné dimanche par les électeurs de l’Aube, la Droite arrogante et revancharde, derrière Raffarin, n’a pas tardé à affirmer sa volonté.
Elle veut tout ! et au Conseil régional,, et au Conseil général «je suis venu vous dire... que je tiens bon» affirme un Raffarin méprisant, annonçant dès dimanche soir qu’il continuerait les réformes, casse de la sécurité sociale, dénationalisation d’EDF, etc...
Et si, à la télévision au soir de l’élection, François Baroin est apparu «vert et coincé», il n’a pas pour cela tiré les leçons que lui ont donné les Aubois. Au contraire, les grandes manoeuvres ont été commencées pour priver le peuple de sa première victoire et mettre


en place, demain un Conseil général atone et bien pensant, pour mettre en oeuvre -sans opposition - la politique de la Droite et du patronat.
Le peuple, dehors !

Et pourtant les résultats sont clairs, plaçant largement en tête :
à Romilly : Joë Triché 1122 voix, 29,33%
à La Chapelle : MF Pautras 1291 voix, 38,45%
Résultats encore amplifiés puisque, par des votes différents, les électeurs, à leur façon, ont rejeté la politique du gouvernement. Il faut bien tenir compte, dimanche prochain de ces volon tés diversement exprimées mais bien réelles. Et par delà les différences, se rassembler par un seul vote, sur le candidat de gauche capable de faire entendre demain au Conseil général, l’opposition des simples gens.
Les mauvais coups n’attendent pas le 2e tour !
80 licenciements à la Bonneterie de Champagne!
Que reste-t-il de Troyes, de l’Aube, capitale de la bonneterie? Des 26 000 emplois textile d’il y a 25 ans, auxquels il fallait ajouter ceux de l’industrie métallurgique, quelques milliers encore et qui s’effritent au fil des mois. Troyes, l’Aube, à la renommée prestigieuse pour la belle façon de sa mode n’est plus connue que comme un carrefour de marques étrangères. Qui dirige pourtant le département depuis ces 25 années ? Qui ne s’est pas opposé aux délocalisations n’a pu fait venir d’autres industries ni organisée la formation professionnelle ?La Droite au Conseil général, Droite à l’Assemblée Nationale, Droite au Sénat, Droite à la mairie de Troyes. C’est l’overdose. Pourront-ils faire demain ce qu’ils n’ont pas fait depuis si longtemps qu’ils tiennent les rênnes. Le vote de dimanche prochain, s’il est encore plus puissant que le 21avril, sera un coup d’arrêt à tous ces mauvais coups et à ceux qui se préparent dans l’Aube


GD

Votez massivement pour la liste ensemble à gauche, l’espoir pour changer la région.

Les écologistes disent oui à la gauche
Vous qui par idéal avez voté Verts le 21 mars, vous ne pouvez cautionner par votre abstention la majorité UMP qui à la région étrangle les Centres d’Initiation à la Nature... On ne peut prétendre défendre l’environnement et laisser tous les pouvoirs à la droite. Aucune voix verte ne doit manquer à la Gauche le 28 mars.
Pas d’abstention à l’extrême gauche
Vous qui par conviction avez choisi l’extrême gauche le 21 mars vous ne pouvez laisser la droite et l’extrême droite continuer la casse des services publics et de la sécurité sociale. Les chômeurs, les exclus, les retraités, tous les gens modestes souffrent. Si demain l’UMP gagne et le FN se renforce ce sera pire encore pour eux. Aucune voix ne doit manquer à la gauche le 28 mars.
Non à l’extrême droite
Vous qui pensez que notre société va mal, vous dont la vie quotidienne est dure, vous qui en avez marre de voir la vie politique pourrie par le parisianisme, l’argent et les promesses démagogiques, refusez les manipulations de l’extrême droite ! Le Pen et ses amis représentent les plus grandes fortunes de France et sont financés par le grand patronat. Ils vivent de la haine et du mensonge. Ils veulent casser tous vos acquis sociaux, détruire les services publics, semer le désordre et la provocation partout. Contre l’extrême droite aucune voix ne doit manquer à gauche le 28mars.
Oui au pluralisme, non à l’Etat UMP
Vous qui croyez au pluralisme, à la tolérance, au sens des responsabilités, vous qui refusez une société bâtie uniquement sur l’argent, la violence, le mépris de la justice, le gâchis des deniers publics... vous ne pouvez accepter que l’UMP ait le monopole de tous les pouvoirs et laisse le FN pourrir encore davantage notre vie publique. Aucune voix de démocrate ne doit manquer à la gauche le 28 mars
Nos emplois disparaissent. Nos jeunes s’en vont. Notre économie s’essouffle. Notre recherche est massacrée. L’incompétence est au pouvoir.

Humeurs

.Le vote et la mémoire
À Creney, 177 personnes ont voté pour le Front National, soit environ 22% des exprimés.
Le 22 août 1944, 49 patriotes furent massacrés au champ de tir de cette commune par les S.S, grossis d'une phalange de fascistes français en uniforme allemand. Les Résistants assassinés luttaient contre le fascisme et le racisme, pour une France libre et fraternelle.
À Buchères, 127 personnes ont voté pour le F.N, soit 20 %.
Le 24 août 1944, les S.S allemands en retraite massacrèrent hommes, femmes et enfants qui n'attendaient que l'arrivée rapide de la Libération et la fin du régime de Vichy.
On pourrait dans l'Aube comme en France faire défiler les communes martyres, où se dressent les monuments de mémoire.
Quelle mémoire ont gardé tous ces gens qui, sans le vouloir sans doute, rayent d'un bulletin léger ce passé qui fut le crépuscule de la raison ? Bien sûr, ils seraient étonnés si on leur soulignait, comme je le fais, le rapport qui existe entre leur vote et ce passé qui a passé le demi-siècle.
L'archevêque de Strasbourg, Joseph Doré, pense, lui aussi qu'il faut encore et encore tirer la leçon du passé. Il dit :"Il ne faut en aucun cas, pour aucun motif, succomber à la fascination de l'extrême, tout particulièrement là où elle porterait le racisme et la xénophobie.".

Jean Lefèvre

Canton - Romilly II


Joë Triché sera le candidat du Rassemblement de toute la Gauche pour sanctionner la droite et enrayer le déclin de Romilly.

Je me félicite que la liste «ensemble à Gauche» (PS, PCF,PRG, amis de JP Chevènement) sur laquelle je suis candidat réalise avec 39,9%. dans notre canton son meilleur score départemental.
Avec les suffrages des Verts et de l'Extrême Gauche, le score de l'ensemble de la Gauche est de 52,88%.
Dimanche 28 mars, par une mobilisation accrue, nous devons transformer l'essai.
Candidat de rassemblement de toute la gauche, je représente le seul vote vous permettant de crier à Raffarin : STOP CA SUFFIT, ENTENDEZ-NOUS ET ECOUTEZ-NOUS.
Les responsables du déclin de Romilly
Ma candidature vous permettra aussi de sanctionner la politique de matraquage fiscal que nous subissons chaque année à Romilly. De nouvelles hausses sont prévues pour 2004. Elles seront votées le lendemain de ces élections par la majorité municipale. C'est inadmissible d'agir ainsi.
Ma candidature vous permettra également de condamner la casse de l'emploi, les fermetures d'entreprises et le déclin de Romilly engagé depuis 1989 sans que les salariés qui en sont victimes ne reçoivent le moindre soutien de Sarah Auzols.
Depuis quinze ans, la gestion de la municipalité en place a transformé Romilly en une ville sinistrée alors qu'auparavant son taux de chômage était le plus bas de Champagne-Ardenne. Pour enrayer ce déclin, j'avais proposé la création d'une zone d'activités économiques sur le secteur de l'ancienne base aérienne. Le Conseil général était prêt à en faire l'étude. Le président de l'assemblée départementale m'a confirmé par courrier son engagement de mettre à l'étude cette proposition.

Soutien de Jean-Pierre Bachy
Maire socialiste de Sedan,
Tête de la liste " Ensemble à Gauche "
aux Régionales

Je connais bien Joë TRICHE avec qui j'ai siégé au Conseil régional de 1987 à 1998.
Je connais son attachement au monde du travail, sa combativité. J'ai pu vérifier sa pugnacité à défendre les dossiers de Romilly, je garde en mémoire par exemple sa détermination pour faire aboutir la réhabilitation du lycée Joliot Curie ainsi que ses interventions pour un contrôle et l'utilisation efficace des fonds régionaux accordés aux entreprises. Joë a accepté d'apporter sa contribution à la liste " Ensemble à Gauche " que j'ai l'honneur de conduire et qui recueille sur le canton de Romilly II le meilleur score de l'Aube. Dimanche dans la dynamique en cours je vous appelle à réélire Joë Triché.

Pour cela il revenait au maire d'en faire également la demande. La municipalité ayant refusé de s'associer à cette proposition, le Conseil général a engagé les études pour créer cette zone d'activités économiques à Nogent-sur-Seine. Encore un rendez-vous de perdu qui sera préjudiciable aux habitants de notre ville.
Réélu Conseiller général, je ne baisserai pas les bras car l'emploi sera ma priorité.
Je continuerai à défendre les dossiers de Romilly. Je tiens d'ailleurs à préciser que tous ceux qui m'ont été transmis par les services municipaux ont été subventionnés par le Conseil général.
Je veillerais également à la concrétisation de la réhabilitation des deux collèges et de la rocade Nord que j'ai réussi à faire prendre en compte par l'Assemblée départementale.
Dimanche 28 mars, vous aurez à choisir entre un candidat aux engagements marqués par la clarté et la fidélité à gauche et Sarah Auzols qui cherche à vous tromper en se présentant face à vous sans étiquette. Vous ne manquerez pas de déjouer ce piège puisqu'à Romilly chacun sait qu'elle gère la ville avec la droite. Ensemble, ils sont donc comptables et responsables du déclin de Romilly engagé depuis 1989.
Dimanche prochain associons nos forces et nos énergies pour redonner espoir et prospérité à notre ville et ses habitants.

Soutien du Parti Socialiste


Nous appelons tous les électeurs qui ont voté pour la candidate du Parti socialiste au premier tour à apporter leurs suffrages à Joë Triché, seul candidat de la gauche unie au deuxième tour. Lui seul sera en mesure de défendre les Romillons au sein du Conseil Général.

Jaïm MYARA - Véronique RICHOMME


Appel à voter de Hervé Aubriet,
vice-président du PRG
et Marie-Hélène Zwolski PRG

Dans la dynamique qui a placé la liste d'union des forces de gauche PS-PRG-PC-MRC en tête du scrutin des régionales au soir du 1er tour en CHAMPAGNE-ARDENNE, les Radicaux de Gauche partenaires à part entière de cette liste, Hervé AUBRIET et Marie-Hélène ZWOLSKI, appellent les électeurs Romillons qui partagent leurs valeurs à soutenir la candidature de Joë TRICHE, candidat du rassemblement de toute la Gauche dans le canton de ROMILLY II.

Canton - La Chapelle-Saint-Luc

Le 28 mars ensemble confirmons le vote sanction à la Droite

Dimanche en me portant largement en tête, vous avez ainsi sanctionné clairement la politique ultra-libérale du gouvernement Raffarin qui sacrifie honteusement la vie de tant de gens au profit des plus riches et de ceux qui détiennent le pouvoir de l’argent.
Vous avez signifié au candidat de droite qui brigue le siège du canton : " Vous êtes maire des Noës et vice-président de la CAT ; nous ne voulons pas que vous cumuliez un autre mandat pour relayer au Conseil général de l'Aube, les méfaits de la politique du gouvernement Raffarin».
L'augmentation de la pauvreté, de la précarité, de l'exclusion, des inégalités, ne sont pas une fatalité.
Nous ne devons pas les tolérer dans un pays riche comme la France.

Vous avez choisi de ne pas subir mais de réagir.
Je suis fière d'être à vos côtés pour continuer ce que nous avons commencé ensemble :
- Etre à l'offensive pour imposer une politique qui respecte les droits fondamentaux de chaque être humain inscrite dans la déclaration universelle des droits de l'homme.
- Etre à l'offensive pour imposer une politique qui respecte la devise de notre République "Liberté Egalité Fraternité ".
Nous sommes responsables de l'avenir que nous voulons voir ce construire pour nous et nos enfants.
Je renouvelle à tous, cet appel. Ayez confiance, ensemble nous avons la force d'imposer d'autres choix.
Associons nos forces, nos énergies.
.

MF Pautras

L'humanité n'a pas d'âge, mais l'Humanité a cent ans. Notre beau journal édite à cette occasion un livre grand format (26/34), richement illustré auquel les lecteurs de la Dépêche peuvent souscrire. Certains l'ont déjà fait qui lisent l'huma et veulent l'avoir dès sa sortie. Les autres, moins pressés, comme les vrais gourmets sans doute, l'auront à leur disposition à la Fédération.
Il coûte 39 € et sera disponible si vous le commandez maintenant.
L'auteur principal est Bernard Chambaz, mais toute la vie de l'huma sera dedans avec ses auteurs illustres (Jean Jaurès, Anatole France, Louis Aragon, etc.).