La Dépêche de l'Aube n°655 du 11avril 2002.......La Dépêche de l'Aube n°655 du 11 avril 2002

La dépêche de l'Aube n°655 du Jeudi 11 avril 2002

Effectuer des recherches dans le site de la Dépêche de l'Aube et ses archives depuis sa mise en ligne en Janvier 2001  avec le moteur XRECHERCHE
Pour rechercher des informations dans le site de La Dépêche de l'Aube et ses archives.
Effectuer des recherches dans le site de la Dépêche de l'Aube et ses archives depuis sa mise en ligne en Janvier 2001  avec le moteur ATOMZ

Marie-Georges Buffet Secrétaire nationale du Parti communiste français
La France c'est vous "robert Hue 2002 le vote efficaceLa France c'est vous "robert Hue 2002 le vote efficace

Meeting-débat de soutien à Robert Hue
Vendredi 12 avril à 19 h
«Maison pour Tous»
à Sainte-Savine avec
Marie-Georges BUFFET
Secrétaire nationale du Parti communiste français

Des cars sont prévus au départ de :
Bar-sur-Seine - Place du Marché à 18 h (arrêts à Bourguignons, Virey-sous-Bar, Fouchères, St Parres Les Vaudes et Clérey).
Romilly-sur-Seine - Parking bibliothèque Mitterand à 18 h 00.
A tous les communistes, à ceux pour qui le coeur bat à gauche...

Après la venue de Robert Hue à Saint-Julien, le 19 février dernier, où il avait rencontré plus de 200 salariés et syndicalistes au sujet des délocalisations de production, c'est M-G. Buffet qui a répondu favorablement à l'invitation des communistes aubois.
Ainsi donc, à quelques jours du 1er tour, ce sont les communistes qui vont créer l'événement politique dans notre département. J'invite tous les communistes, leur famille, les salariés, les syndicalistes, toutes celles et tous ceux pour qui le cœur bat à gauche à venir nombreux à ce grand rassemblement.
Robert Hue est le seul candidat de gauche
qui puisse permettre que les exigences que nous sommes si nombreux à partager s'expriment suffisamment fortement pour peser sur ce qui se passera ensuite.
Robert Hue est le candidat de la gauche bien à gauche. Contrairement à Laguiller, il se bat pour que la droite soit battue et qu'ensuite la gauche fasse la politique que l'on attend d'elle. Il est porteur de réformes concernant l'emploi, la jeunesse que l'on peut comparer à ce que fut en son temps la création de la Sécurité Sociale.

Ces réformes ne "tombent pas du ciel". Elles sont exigées par les mouvements sociaux et citoyens. Elles sont réclamées - les enquêtes d'opinion le montrent - par une majorité de celles et ceux qui préfèrent la gauche à la droite. Ne négligeons pas l'occasion, avec le premier tour de l'élection présidentielle, de faire en sorte qu'elles aient la force nécessaire pour être, demain, le ciment du rassemblement puis de l'action de la gauche.
Le 21 avril, le vote pour Robert Hue va être le seul vote efficace
pour aider la gauche à rester à gauche. Alors vendredi soir venez nombreux. Des témoins questionneront M-G. Buffet sur l'emploi, les délocalisations de production, les services publics, les retraites, la jeunesse, l'égalité des salaires entre les hommes et les femmes etc. .Elle répondra également au question de la salle et abordera les problèmes qui sont au cœur des préoccupations du peuple de France.


Jean-Pierre Cornevin,
secrétaire de la
fédération de l'Aube du Parti communiste

 

Présidentielle 21 avril 2001


Robert HUE
TV : les émissions officielles

Emissions courtes (1’45)


mardi 16 avril
jeudi 18 avril
vendredi 19 avril

Ces émissions passent sur
France 2 : avant le journal de 20 h
France 3 : vers 18 h 30
avant Questions pour un champion
France 5 : vers 18 h 50
après C dans l’air
France Inter :
avant le bulletin d’information de 14 h
RFO
RFI



Emissions longues (5’)

vendredi 12 avril
lundi 15 avril
mercredi 17 avril


Ces émissions passent sur :
France 2 : vers 8 h 30 après Télématin
France 3 : avant le 12-14
France 5 : vers 6 h 45 avant Ecomatin
France Inter : après le journal de 20 h
RFO


Rediffusions :
mardi 9 avril
lundi 15 avril
mercredi 17 avril
sur
France 2 : vers 13 h 40
France 3 : juste après Soir 3
France Inter : le lendemain, vers 1 h 30
RFO


Palestine - Israël.
300 personnes se rassemblent à Troyes pour la paix

A l’initiative de la fédération de l’Aube du Parti communiste français , 300 personnes se sont rassemblées lundi soir pour la paix en Palestine et en Israël à l’appel du MRAP, de la CGT, la FSU, l’UNSA, la CFDT, et de l’UCMA.
Au nom du PCF, Jean-Pierre Cornevin à lu le communiqué suivant :
«Nous ressentons horreur, indignation et angoisse devant la course à l'abîme que connaît le Proche-Orient. En Palestine, le pire est là. Ariel Sharon a choisi d'éliminer avec l'Autorité palestinienne et le président Arafat toute possibilité de solution politique négociée. Il fait tout pour qu'Israël n'ait en face de lui que des extrémistes refusant la paix autant que lui. Il souhaite en finir avec l'idée même d'un Etat palestinien. Ariel Sharon ne veut pas d'une solution durable, mais d'une guerre durable.
Ce calcul et irresponsable et suicidaire
Bien sûr, le Premier ministre israélien se sent fort. Fort de sa puissance militaire et du soutien américain. Mais pour quels objectifs ? Quels résultats ? L'idée que la solution définitive résiderait dans l'écrasement de l'Autorité, dans l'exil de Yasser Arafat et dans la mise hors de combat de quelques groupes terroristes ne résiste pas à l'analyse. Cette politique accentue encore l'humiliation née de l'occupation et de la colonisation, et éprouvée par tout un peuple. Il n'y a rien de pire que l'humiliation. Elle suscite des ressentiments profonds, irrépressibles, produit une violence sans mesure, et des candidats au suicide par milliers.
En agissant ainsi, Ariel Sharon et ses soutiens préparent des lendemains terribles, y compris pour Israël, pour toutes celles et tous ceux qui dans ce pays aspirent à la paix. Ils sont nombreux. Et probablement majoritaires. Mais quelle issue peuvent-ils espérer aujourd'hui dans ce désastre politique et humanitaire ?
Ce qui est valable pour Ariel Sharon l'est aussi pour son parrain américain. Au sein même de l'administration américaine de vives critiques se multiplient contre la politique de George Bush : Quels sont ses buts ? Quelle est la vision d'avenir dont il serait porteur pour la région ? à ces questions, il n'y a aucune réponse, sinon l'expression d'une politique d'hégémonie par la force au nom d'une stratégie antiterroriste aussi brutale dans ses moyens que négatrice du droit et de la démocratie. On comprend que nombre de dirigeants et de responsables politiques puissent être préoccupés, en Occident ou dans le monde arabo-musulman, par les dangers et le simplisme dévastateur d'une stratégie qui conduit la première puissance mondiale à soutenir une aventure militaire israélienne à hauts risques et sans perspective.
Tout cela est insensé et inhumain
Les peuples palestinien et israélien, les femmes, les hommes, les enfants en paient le prix de leur sang, de leur vie. La crise majeure au Proche-Orient suscite des tensions régionales, fragilise des équilibres précaires. L'escalade effarante de la violence peut déboucher sur un embrasement aux conséquences incalculables pour les peuples de la région, mais aussi pour le monde entier.
Alors, que faut-il faire ? D'abord, que chacune, chacun prenne ses responsabilités. Déjà dire : ça suffit ! Trop, c'est trop ! Des dizaines de milliers de citoyens et de citoyennes manifestent leur indignation dans les rues des capitales européennes ou méditerranéennes. Nous en sommes. Et ce mouvement prend de l'ampleur tellement la colère s'élève. Il faut sauver Arafat. Il faut sauver la paix. Il faut sauver Israël de Sharon. Il faut empêcher que les dirigeants israéliens puissent traiter avec tant de désinvolture le droit humanitaire, le droit


international et les résolutions de l'ONU. Raison de plus pour affirmer avec la plus grande force notre soutien à la gauche pacifiste israélienne dans sa diversité, aux forces d'opposition à Sharon. Il y a de la lucidité et de la dignité dans leur combat. Elles ont le courage d'affronter la vérité et de tendre la main aux Palestiniens. Il n'y a pas de solution sans elles.
Nous souhaitons qu'un puissant mouvement de protestation prenne l'ampleur nécessaire pour qu'aucun gouvernement, qu'aucune autorité ne puisse l'ignorer. Nous pensons naturellement à la France dont l'implication active est si importante. Elle peut agir et peser. Un enjeu international de l'acuité et de la dimension de la crise du Proche-Orient n'est-il pas une urgence prioritaire ? N'est-ce pas dans une telle situation qu'on peut le mieux être jugé sur ses actes ?
Nous sommes persuadés que notre pays peut entraîner ses partenaires européens dans l'action positive. On peut y contribuer.
Face à cet enjeu, l’Europe est devant un moment de vérité
Nous le disons avec solennité : le manque d'engagement des européens, l'inaction ou l'absence des uns ou des autres laisseront des traces profondes. L'exigence est politique au sens le plus fort. Chacun doit avoir conscience qu'il n'y aura de paix durable que par un règlement politique garantissant les droits du peuple palestinien à un Etat souverain viable. C'est une incontournable nécessité de justice. Et c'est la seule garantie d'une sécurité véritable pour Israël à laquelle nous sommes attachés depuis sa création.
Il faudra bien que la communauté internationale écoute les appels et les mises en garde qui se multiplient et, dans le cadre de l'ONU, se saisisse enfin de cette situation pour proposer le cadre multilatéral nécessaire à un règlement négocié. Immédiatement, et dans l'extrême urgence, il faut obtenir :
- L'application par Israël de la résolution 1.402 du Conseil de sécurité qui demande le retrait des territoires palestiniens ;
- L'envoi d'une force internationale de protection et de paix sous l'égide de l'ONU ;
- L'ouverture sans condition d'un processus politique de négociation, par exemple sur la base de la proposition saoudienne entérinée par le sommet arabe.
Dans la rue, au gouvernement, aux côtés des forces nombreuses qui ouvrent dans ce sens, les communistes sont engagés de toutes leurs forces pour que la France joue son rôle en Europe et dans le monde afin que s'ouvre une perspective de paix. Nous agirons sans relâche pour contribuer à un mouvement populaire suffisamment puissant pour imposer ce choix. Et nous ferons tout, conscients qu'il s'agit du même combat, pour dénoncer, isoler, faire reculer les misérables groupuscules qui cherchent, par des exactions racistes et antisémites abominables visant notamment les symboles de la religion juive, à freiner l'action unie des français pour la paix et le respect de chacune et de chacun. Comme au temps des guerres coloniales, comme au temps du Vietnam, comme dans toutes les circonstances où les valeurs supérieures de l'humanité se sont trouvées en jeu, nous faisons de ce combat pour la paix une dimension essentielle de notre action et de notre raison d'être.
La paix pour et par la justice
Il est au fond consternant qu'il faille passer par tant d'horreurs et de souffrances pour le respect d'un principe si simplement humain».

La France c'est vous "robert Hue 2002 le vote efficaceLa France c'est vous "robert Hue 2002 le vote efficace

Humeurs

Télé nouvelle

Le CSA surveille, le CSA conseille, le CSA indique, le CSA s’indigne : il faut respecter le temps de parole des candidats ! Les candidats sont seize, on n’en entend que deux ! La télé, la radio, toutes ondes impures confondues rappellent ce conseil élémentaire et républicain et enchaînent sur le tube à la mode, la grande vadrouille Jospin-Chirac, à peine tempérée par le rap ou le jazz des petits candidats. Ethique jésuitique.
Dans le monde, les manifs grondent, la paix tient la rue, Sharon assassin ! Les chefs d’état bougonnent, l’ONU mégaphone et même son complice Bush téléphone. Sharon s’en fout. Il casse du Palestinien et la Palestine avec. Que mijotent-ils quand le droit, la justice sont à ce point foulés aux chenilles des chars ? Morale féodale.
C’est peut-être pour laver toutes ces hontes qu’on veut, en France, remettre la morale à l’honneur dès 9 heures du matin à l’école. Le XXIe siècle sera éthique ou ne sera pas. Je vois déjà la Vérité rouler carrosse sur les grands boulevards de la pensée. La technique permettra de pénétrer le cerveau des orateurs. On entendra leurs messages et, en même temps sur l’écran, leur pensée réelle sera inscrite dans une bulle loufoque et ricanante. Discours virtuel et pensée réelle s’affronteront, Jekill et Hyde enfin dévoilés. Le citoyen nouveau pourra naître. Mais tous ceux qui défilent pour la paix en Palestine, ont déjà décrypté.


Jean Lefèvre

Ecoutez-voir

• Ecoutez-voir encore plus
Après le beau rassemblement de lundi devant la Préfecture pour exiger la paix au Proche-Orient, J.D’Hulst (Libération-Champagne) a omis de signaler qu¹un des thèmes du discours de J.P. Cornevin était la demande forte d’une initiative du gouvernement français. J. D’Huslt est têtu. On le lui dit souvent. La semaine dernière, il parlait de manifestations « pro - palestiniennes alors qu¹il s’agit de rassemblements en faveur de la paix dans les deux pays. Souvent ce journaliste, au demeurant sympathique et sans doute de gauche, se laisse aller à quelques débordements (sans gravité, heureusement). C’est ainsi qu’il a vu lundi dans la foule «de nombreux militants des principaux partis de gauche» ! Et de citer le PS. Il est fort possible que l’inaltérable et fort sympathique Albert Danilo ait été vu à plusieurs endroits de la manif, car il serre volontiers les mains, mais si le PS n’appelle pas plus à Troyes qu’à Paris à ces manifestations, comment peut-on espérer la présence nombreuse de nos collègues et amis socialistes à cette défense de la paix ?


Malicette

Inégalités et injustices

• Dans le monde...
Les 235 plus grosses fortunes totalisent les ressources annuelles de la moitié la plus pauvre de la planète. 1,2 milliard d’êtres humains disposent de moins d’un dollar par jour pour vivre. 2 milliards n’ont pas l’électricité. 100 millions d’enfants vivent dans la rue. 250 millions sont contraints de travaillier. 34 millions de personnes sont atteintes par le sida, dont 23 millions en Afrique subsaharienne. Pour 15 euros prêtés à l’Afrique en 1996, celle-ci en a remboursé 20.

 

 

 


La France c'est vous "robert Hue 2002 le vote efficaceLa France c'est vous "robert Hue 2002 le vote efficace

 

En France...
Les familles françaises les plus riches se partagent 500 à 600 milliards d’euros en titres de Bourses qui, à 80%, échappent à l’impôt. Le patrimoine moyen des 10% des ménages les plus riches s’élève à 370 000 euros; celui des 10% les plus pauvres à 1 700 euros. Profits d’exploitation et revenus financiers des entreprises en 2001 : 350 milliards d’euros, dont 170 milliards sont placés immédiatement en Bourse. Leur stock d’actions et d’obligations s’élève à 4 574 milliard d’euros, quand le budget annuel de la France est de 264 milliards, celui de la protection sociale de 300 milliards d’euros. 3 millions de salariés en CDD, intérimaires ou emplois aidés, 1 million en temps pariel contraint. 1 million d’étudiants travaillent pour financer leurs études. Parmi les 15-24 ans, la part de chômeurs est passée de 28,5% en 1990 à 38,6% en 1999 dans les quartiers populaires.

Empêché-e le 21 avril ?
Comment voter ?

La demande de procuration se fait auprès du tribunal d’instance ou du commissariat ou de la gendarmerie . Elle se fait soit sur place soit par écrit, du fait d’une impossiblité justifiée de se déplacer. Le mandataire de la procuration doit être électeur sur la commune.
Vous pouvez faire une procuration
Si vous êtes ou partez en vacances loin de chez vous (week-end exclu) : présenter un justificatif (congés annuels, billet de congés payés SNCF, contrat de location, réservation hôtelière, facture d’achat d’un voyage, attestation du maire de la commune de villégiature).
Si vous êtes dans l’impossibilité d’être présente dans votre commune d’inscription le 21 avril:présenter une attestation délivrée par votre employeur ou son représentant ou par les présidents des associations ou des fédérations pour les sociétaires et les sportifs.
Si vous êtes invalide, accidenté du travail (taux minimun de 85%), malade, femme en couches.

Robert Hue
“Ce dont la France a besoin...”

Ceux "d'en bas", comme on dit, doivent disposer de droits, de possibilités réelles et permanentes d'intervention beaucoup plus grands, pour être sûr que ceux "d'en haut" fassent bien ce que les citoyens attendent d'eux.
"Soyons clairs : tel n'a pas été le cas au cours des deux années écoulées, explique Robert Hue. Lionel Jospin et les dirigeants socialistes ont davantage écouté les puissants de la finance, les technocrates et les énarques coupés des réalités, que ceux "d'en bas", dont les communistes se sont pourtant efforcés de porter les exigences. Il faut donc changer ce qui n'a pas marché.
La gauche plurielle, modèle 1997, a vécu.
Certes, les parlementaires et ministres communistes ont contribué de façon décisive à des avancées sociales et démocratiques significatives. Mais il ne faut pas le cacher: le compte n'y est pas, loin s'en faut.L'expérience engagée en 1997 a atteint ses limites. Des limites qui ne sont pas dues à la composition de la

gauche plurielle mais à sa conception, avec en particulier le non-respect de sa pluralité par le parti socialiste.
Et ça ne peut pas continuer ainsi !
Ce dont la France a besoin, c'est d'une gauche citoyenne, résolument sociale, concrètement humaniste dans le respect de la personne humaine; résolument transformatrice pour la France, pour l'Europe et le monde !
Qui peut penser que c'est en écoutant les sirènes du libéralisme de gauche qu'on y parviendra ? Personne ! On sait bien que si ce libéralisme-là est à la gauche des marchés financiers … il est surtout à la droite de la gauche!
Pour y parvenir, il faut que le Parti communiste
avec tous ceux qu'il représente dans ce pays, et avec tout ce qu'il porte comme espoir de justice sociale, de refus des inégalités et de promotion des êtres humains pèse bien davantage." .


Présidentielles 2002
Mieux vaut voter
“sérieux”

Le premier tour de la présidentielle, le 21 avril, il ne faut pas se le laisser "voler". Il faut qu'il vous soit utile. Mieux vaut voter sérieux. Et c'est possible, avec le vote Robert Hue.
Les œillades appuyées que Lionel Jospin adresse à l'électorat centriste, c'est-à-dire à une partie de l'électorat de droite, vous vous en inquiétez ? Doit-on être le spectateur de cette dérive droitière? Suffit-il seulement de la dénoncer ? Peut-on se battre pour l'empêcher et pour que la gauche soit résolument à gauche ?
Oui, en utilisant le vote communiste le 21 avril, vous montrerez à la droite que vous ne voulez surtout pas de son retour aux affaires, et au candidat socialiste que la gauche "à la sauce Tony Blair", ce n'est vraiment pas ce que vous attendez de la gauche.
Vous êtes des millions à vous interroger, à douter et, souvent même, à ne plus croire que votre vote puisse servir à quelque chose. C'est tout particulièrement le cas d'hommes, de femmes, de jeunes, victimes du

chômage et de la précarité, de l'insécurité du lendemain, des fins de mois difficiles et d'une vie qui ressemble de plus en plus à une course d'obstacles.
Au fond, ceux qui ont le plus besoin que leur vie change sont tentés d'exprimer leur "ras-le-bol", leur mécontentement, leur colère souvent, en s'abstenant ou en utilisant des votes protestataires. Ils sont tentés de le faire tout en sachant que ce sera inutile, mais, au moins, pensent-ils, ils auront ainsi exprimé ce qu'ils ont sur le cœur.
Et parmi ce qu'ils ont sur le cœur, il y a le goût amer que leur laisse la politique du gouvernement dont ils nous disent qu'elle n'a rien changé - ou si peu - pour eux et leurs proches.
Avec le vote communiste, Robert Hue leur propose d'exprimer leur exigence d'être entendus et respectés, de dire qu'ils veulent du nouveau, vraiment du nouveau ! Le dimanche 21 avril, ensemble, nous avons le moyen d'obtenir d'autres choix. Il le faut. Pour notre vie. Pour celle de nos enfants.
Quand l'affaire est grave, mieux vaut voter "sérieux" .