La Dépêche de l'Aube n°652 du 21 mars 2002.......La Dépêche de l'Aube n°652 du 21 mars 2002

La dépêche de l'Aube n°652 du Jeudi 21 mars 2002

Effectuer des recherches dans le site de la Dépêche de l'Aube et ses archives depuis sa mise en ligne en Janvier 2001  avec le moteur XRECHERCHE
Pour rechercher des informations dans le site de La Dépêche de l'Aube et ses archives.
Effectuer des recherches dans le site de la Dépêche de l'Aube et ses archives depuis sa mise en ligne en Janvier 2001  avec le moteur ATOMZ

Anna Zajac et Jean-Luc Collin aux côtés de Gisèle Fondio et de ses deux filles. Dès 1996, les communistes ont agi, avec d’autres, pour défendre et soutenir la jeune Ivoirienne.

Gisèle Fondio enfin libre !!!

Après la clandestinité, Gisèle peut reprendre une vie normale


Anna Zajac et Jean-Luc Collin aux côtés de Gisèle Fondio et de ses deux filles. Dès 1996, les communistes ont agi, avec d’autres, pour défendre et soutenir la jeune Ivoirienne.

Elle a du mal à y croire, elle ne sera plus obligée de se cacher, elle va pouvoir, après huit mois d'enfermement, sortir du maquis ? C'est sûr, ce n'est pas une blague ?
Nous lisons et relisons avec émotion le communiqué de la préfecture de l'Aube : «le Président de la République, en application de l'article 17 de la constitution a décidé par décret du 12 mars 2002 d'user de son droit de grâce et de lever l'interdiction du territoire français». Ce n'est pas trop tôt. Il aura fallu cinq longues années de procédures, de démarches, de mobilisation !
Victime des lois «Pasqua»
Gisèle Fondio, ressortissante ivoirienne vit en France depuis 1979, soit plus de 22 ans. Elle est mère (célibataire) de deux filles nées en France, Joanna, âgée de 10 ans et Diane, âgée de 6 ans. Gisèle a toujours été en situation régulière jusqu'en octobre 1994. Après, elle s'est retrouvée "sans-papier" malgré toutes les démarches entreprises à compter de mai 1993 pour transformer sa carte d'étudiante en carte de séjour(1). La Préfecture de l'Aisne, saisie de cette demande ignorant les relances, a refusé en août 1994 de délivrer une autorisation de séjour au motif que la loi publiée en août 1993 (loi Pasqua) ne le permettait plus. Gisèle a pris connaissance de cette décision en janvier 1995. Si la préfecture de l'Aisne avait répondu dans le délai raisonnable de deux mois, Gisèle aurait conservé, pour elle et ses enfants tous ses droits. L'administration porte donc une lourde responsabilité dans cette situation de "sans-papier", privée du droit au travail, du droit au logement social, du droit aux prestations familiales.
Une condamnation injuste
Gisèle, arrivée dans l'Aube début 1994, a vécu la galère des "sans papier". Sur dénonciation, le préfet de l'époque a décidé, début 1996, de la reconduire en Côte d'Ivoire, mais le tribunal administratif de Châlons-en-Champagne a annulé l'arrêté parce que Gisèle a prouvé qu'elle était régulièrement en France depuis quinze ans ; l'arrêté violait la loi.
La préfecture lui a donc délivré un récépissé de trois mois en attendant de faire le titre de séjour. Mais au cours de l'enquête, Gisèle a avoué qu'elle avait falsifié la date sur la photocopie de sa dernière carte de séjour pour toucher les allocations familiales pour lui permettre de nourrir ses enfants. Le Préfet a alors ordonné à la CAF de porter plainte contre elle alors qu'il aurait été possible, si elle avait été allocataire de soumettre son dossier à la commission compétente de la CAF qui avait le pouvoir d'annuler tout ou partie de la "dette" comme elle le fait régulièrement et le plus souvent pour des allocataires français. Le tribunal correctionnel de Troyes a fait le procès de l'immigration, d'une femme africaine, Gisèle Fondio a été condamnée à cinq ans d'interdiction de territoire français; (la Caf ne demandait que le remboursement des sommes versées). La Cour d'appel de Reims a rajouté huit mois de prison avec sursis.
Un collectif s’est constitué
dès 1996 pour la défendre et la soutenir (moralement et financièrement). Les communistes ont participé depuis le début à ce collectif composé d'associations, d'organisations syndicales, de formations politiques progressistes et de nombreux citoyens et citoyennes, sensibilisés par les

atteintes aux droits de l'Homme. Toutes ces personnes, dotées de bons sens, se sont engagées collectivement pour dénoncer une grande injustice et obtenir la régularisation de la situation de Gisèle Fondio. Les auboises et les aubois, en masse, refusant une telle injustice, sont entrés en désobéissance citoyenne pour soutenir et protéger cette famille qui risquait d'être expulsée vers la côte d'ivoire en juillet 2001.
La résistance s'est organisée
En période de vacances d'été, il n'a pas été toujours facile de trouver des "planques". Nous avons organisé séparément le séjour des filles pour qu'elles vivent librement, puis la rentrée scolaire sans la maman, des moments pénibles, "une parenthèse dans ma vie que je veux oublier" comme le dit Gisèle.
L’interdiction de teritoire est enfin levée
Condamnée en 1997 à cinq ans d'interdiction du territoire français, il aura fallu attendre le 12 mars 2002 pour qu'enfin cette interdiction soit levée. Des années de démarches, de procédures, de manifestations, des milliers de pétitions, de résistance, de «désobéissance citoyenne» pour mettre fin à une injustice. Les mots ne suffisent pas pour exprimer le soulagement, la joie après tant d'épreuves (avec malgré tout l'espoir de la victoire chevillée au corps).


Anna Zajac

(1) Le gouvernement Jospin n’a pas, malheureusement, abrogé ces lois. C’est fort regrettable. Le programme du candidat Jospin n’en parle pas non plus

Anna Zajac, Pierre Mathieu et Georges Didier lors d’unrassemblement de soutien devant la préfecture.
Anna Zajac, Pierre Mathieu et Georges Didier lors d’unrassemblement de soutien devant la préfecture.
Propositions communistes
• L'Europe sociale, c'est aussi la régularisation des sans-papiers.
• L'Europe démocratique, c'est aussi le droit de vote des immigrés, communautaires et non communautaires.
• L'Europe de la justice, c'est aussi la suppression de la double peine et l'égalité de droit.
• L'Europe solidaire, c'est aussi une politique de coopération et de co-développement.
• L'Europe fraternelle, c'est aussi la lutte contre toutes les discriminations et notamment la suppression des centres de rétention, le respect du droit de circulation, du droit d'asile

Pour financer la protection sociale, il faut faire cotiser les  revenus financiers au même niveau que les salaires

Santé

Protection sociale Qu'on en finisse avec la maîtrise comptable des dépenses

Médecins et infirmières libéraux, hospitaliers sont en mouvement pour défendre notre système de santé. Il ne se passe pas un mois sans qu'une profession, un secteur d'activité ne se mobilise contre la maîtrise comptable des dépenses, contre ce carcan financier aux antipodes du droit à la santé.
Cette mobilisation est une chance pour l'avenir. Elle reçoit le soutien actif des communistes, de leurs parlementaires qui sont les seuls à s'être constamment opposés à cette politique. Ils ont contraint le gouvernement, à l'automne dernier, à dégager une enveloppe budgétaire supplémentaire de 590 millions d'euros (3,9 milliards de francs). Mais nous sommes encore très loin du compte.
Juppé regrette-t-il son plan?
Depuis 1991, les ministres successifs de la Santé n'ont eu de cesse de "maîtriser",en fait de diminuer, les dépenses collectives de santé. C'est la logique comptable qui prévaut depuis. Elle s'est radicalisée et aggravée avec le plan Juppé de 1995. Cette "maîtrise comptable" est la source première des difficultés d'aujourd'hui.
Celles et ceux qui, à droite, briguent, le 21 avril, les suffrages des personnels de santé, des infirmières et des médecins libéraux, ont tous soutenu le «plan Juppé» de 1995. Pour tenter de gagner leur confiance - qui leur a fait défaut aux législatives de 1997 -, Jacques Chirac et les siens se confondent en regrets. Ce n'est pas sérieux ! C'est d'une perspective d'avenir que les acteurs de la santé ont besoin.
La droite se disqualifie. Ses projets relayent les propositions patronales du Medef, à savoir: la privatisation de la santé, la mise en concurrence la Sécurité sociale avec les assurances privées et l'absence de relance de la formation initiale et qualifiante des différentes professions du secteur. Non ! Décidément, il n'y a rien de bon à attendre de ce côté là.
La droite se disqualifie. Ses projets relayent les propositions patronales du Medef, à savoir: la privatisation de la santé, la mise en concurrence la Sécurité sociale avec les assurances privées et l'absence de relance de la formation initiale et qualifiante des différentes professions du secteur. Non ! Décidément, il n'y a rien de bon à attendre de ce côté là.
La gauche bien à gauche
Faut-il pour autant que la gauche persévère dans la politique menée ? C'est hors de question. Il est nécessaire -indispensable - de rompre avec la logique comptable. Et il est préoccupant de constater que des pressions libérales fortes s'exercent sur le candidat Lionel Jospin. Ses principaux lieutenants (Laurent Fabius, Dominique Strauss Kahn, Martine Aubry…) se prononcent carrément, sans être contredits, pour une politique - dite "moderniste" - à la Tony Blair, qui gouverne à droite en Grande-Bretagne. Ils préconisent l'ouverture du capital d'EDF-GDF, le démantèlement de La Poste, le redoublement de l'austérité budgétaire du pacte de stabilité européen découlant du traité de Maastricht.

Qu'elles soient à la Blair ou à la Juppé, toutes ces politiques sont nocives pour le bien-être de la population. Robert Hue s'y oppose fermement. Avec des millions de femmes, d'hommes, de jeunes, le candidat du PCF veut absolument que la gauche soit bien la gauche, qu'elle le reste et réponde à vos attentes. Une gauche qui, au lendemain des échéances de 2002, travaillera avec vous pour mettre fin à la dégradation du système de soins, pour que des réformes significatives, audacieuses s'en prennent réellement à la toute puissance des marchés financiers, s'engagent et réussissent avec une gauche ancrée à gauche.
Robert Hue : l'audace sociale
Robert Hue est à l'offensive. Il s'engage avec ses propositions, son projet, pour une politique de gauche, mettant le patient au cœur du système de santé, répondant aux attentes des professionnels, avec une vraie reconnaissance des qualifications et un plan de formation pour le secteur. C'est l'une des priorités du candidat de l'audace sociale. Pour mettre en œuvre ces mesures, les moyens doivent être accrus. Ils sont à portée de main. Robert Hue fait concrètement des propositions (voir ci-dessous).
Le 21 avril, nous pouvons faire beaucoup, ensemble, pour battre la droite et pour une politique réellement à gauche. C'est tout le sens de l'utilité du vote Robert Hue dont tout le monde, ensuite, devra tenir compte.

Propositions de Robert Hue
• Pour préserver et développer notre système de santé :
- restructurer le dispositif de santé en le démocratisant ;
- permettre aux usagers d'être reconnus; donner aux professionnels la possibilité d'agir concrètement; en finir avec l'autoritarisme des Agences régionales d'hospitalisation (ARH) ;
- créer les emplois indispensables à un système de santé et de prévention digne de notre pays; arrêter la casse de l'hôpital public et lui donner les moyens de se développer (accroissement des effectifs infirmiers et médicaux, revalorisation des salaires, amélioration des conditions de travail, les moyens de la mise en place des 35 heures financés en partie par la suppression de la taxe sur les salaires).
• Pour le financement de la protection sociale :
- faire cotiser les revenus financiers des entreprises et des banques au même niveau que les salaires ;
- moduler le taux des cotisations sociales patronales sur la base d'un paramètre salaires sur valeur ajoutée globale (y compris les produits financiers) afin de favoriser l'emploi, les qualifications et les salaires et pénaliser les entreprises qui préfèrent les placements financiers

La France c'est vous "robert Hue 2002 le vote efficaceLa France c'est vous "robert Hue 2002 le vote efficace
Marie-Georges Buffet Secrétaire nationale du Parti communiste français

Meeting de soutien à Robert Hue

Vendredi 12 avril à 19 h
«Maison pour Tous»
à Sainte-Savine
avec
Marie-Georges
BUFFET
Secrétaire nationale du Parti communiste français

La France c'est vous "robert Hue 2002 le vote efficaceLa France c'est vous "robert Hue 2002 le vote efficace

Humeurs

Flash

Vingt heures. Le café est bourré. On commente le match. Les grandes gueules sont un ton au-dessus. Ils martèlent leur avis, leur vie en dépend. La grosse télé s¹est installée sur sa planche, bien calée entre les bouteilles. Elle ronronne et semble faire sourdine et petit cul. Elle débite ses sentences inaudibles, inécoutées. Ça fait un bruit de fond, de l¹info en surgelé. On n¹a jamais su si la télé se nourrissait de la voix du peuple ou lui apportait la grande bouffe des opinions.
Apparaît le ministre machin entre Pernod fils et Dubonnet. Non, il n¹est pas là pour faire de la politique. C¹est de la vache anglaise et en technicien qu¹il veut parler. Le prion n¹entrera plus chez nous. On l¹a dans le blair le prion, et la vache anglaise avec, il dit, Machin. Il a son franc-parler. Non, non, Monsieur Chose, n¹essayez pas de m¹emmener dans le domaine de la politique, je ne suis pas là pour ça, le prion, il n¹y a que Jospin pour nous régler ça, en toute technicité et dans le seul intérêt de la France.
Depuis son tabouret, un grand cheminot en salopette, devant son beef, lui fait un bras d¹honneur. Le ministre est vexé. Il sort de l¹écran. Le journaliste sourit, bon vendeur de bavette.

.

Naèj Ervefel

Ecoutez-voir ...

• Faire savoir...
La Poste se modernise. Elle a réuni les maires de l'Aube ce qui est une démarche neuve. Elle leur a dit : nous allons améliorer la distribution du courrier. Ce sont les maires qui étaient contents, eux qui voyaient leurs villages désertés par les bureaux de poste. Pour réaliser ce projet, a dit le directeur, nous allons réorganiser le service et créer des bureaux
distributeurs. Les chiffres sont éloquents, en lieu et place des 71 bureaux existants, on en trouvera plus que 16 (10 à la campagne et 6 dans l'agglo).
Quant au personnel il devrait s'attendre lui aussi à être modernisé par une utilisation précise et pleine de son temps et sans doute l'adjonction de nouvelles casquettes avec visières aérodynamiques, car plus question de rester à la traîne. Faudra filer pour être au-dessus de la concurrence. La CGT agite depuis longtemps le chiffon rouge des fermetures et des compressions de personnel. La Poste réplique par la communication :
Le savoir-faire doit se faire savoir et même le faire-savoir peut se passer du savoir-faire.

Malicette


• Chasse aux arabes...
M. X est chasseur avec permis, fusil et tout. Un jour, il se bagarre pour un motif quelconque et se voit condamner à quelques mois de prison avec sursis. Comme une peine n¹arrive jamais seule, en plus, la justice lui confisque ses deux fusils de chasse. Sans doute juge-t-elle, qu¹ils présentent un danger dans les mains de ce « forcené ».
Quand un conducteur d¹automobile est jugé dangereux, on lui retire son permis, pas son automobile qui est, dans notre pays, le bien sacré par excellence.
M. X qui a gardé son permis de chasse, a demandé la restitution de ses armes mais la justice garde les fusils, prétextant que M. X n¹a pas fait appel du jugement. Mais il peut en racheter d¹autres !
M. X est Français quoique d¹origine marocaine. Est-ce qu¹on chasse quand on est marocain ? Cela ressemble un peu à la double peine .

Elections

Les communistes aubois en campagne

 

Les communistes aubois multiplient les initiatives pour amplifier la mobilisation autour du vote Robert Hue, le 21 avril et pour préparer le meeting avec M.G. Buffet :
• points de rencontre organisés sur les marchés et devant les grandes surfaces.
• distributions devant les entreprises et dans les quartiers.
• assemblées de communistes, collectifs de circonscriptions, etc.

Disponible à la fédération
et dans les sections :
• 4 affiches réalisées par F. Beigbeder.
• 1 affiche pour le meeting de M.G. Buffet.
• 4 pages national A 3
• R/V A3 départemental «élection présidentielle»
• 7 affichettes traitant des engagements de R. Hue
La France c'est vous "robert Hue 2002 le vote efficaceLa France c'est vous "robert Hue 2002 le vote efficace